Infirmière disparue dans le Tarn: enquête ouverte pour “enlèvement et séquestration” – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Le procureur de la République de Toulouse a annoncé l’ouverture d’une enquête pour “enlèvement et séquestration”, une semaine après la disparition de Delphine Jubillar.

Une enquête pour “enlèvement et séquestration” a été ouverte ce mercredi par le parquet de Toulouse après la disparition, la semaine dernière, de Delphine Jubillar. Après plusieurs jours de recherches intensives, dont une battue citoyenne organisée ce mercredi, le procureur a estimé que “rien n’indique que la disparition a pu être volontaire”.

“Les faits revêtent désormais une qualification de nature criminelle”, a indiqué le parquet de Toulouse dans un communiqué.

L’enquête, d’abord ouverte pour “disparition inquiétante” par le parquet d’Albi, prend donc une dimension criminelle, et est confiée à deux magistrats toulousains “au vu de l’importance et de la complexité de l’affaire”, a précisé Dominique Alzeari, procureur de Toulouse.

L’espoir de “la retrouver avant les fêtes”

L’infirmière de 33 ans s’est volatilisée dans la nuit de mardi à mercredi 16 décembre. Elle “serait partie seule à pied” et “c’est au petit matin que le mari se serait aperçu que sa femme n’était plus au domicile et a signalé la disparition”, a précisé en début de semaine le procureur d’Albi, Alain Berthomieu.

Au moment de sa disparition, cette maman de deux enfants, en instance de divorce, portait une doudoune blanche. Elle est décrite comme une femme mince aux longs cheveux bruns.

Plus d’un millier de volontaires venus de tout le département ont tenté, ce mercredi, de débusquer des indices avec l’espoir de “la retrouver avant les fêtes”. Divers objets dont un couteau et un téléphone ont été découverts mais ne donnent “pas l’impression d’un rapprochement immédiat” avec la disparition de l’infirmière, selon une source proche de l’enquête.

Ambre Lepoivre avec AFP Journaliste BFMTV

Leave a Reply

%d bloggers like this: