Un incendie est en cours ce lundi à Notre-Dame de Paris, “potentiellement lié” aux travaux de rénovation de l’édifice. Le feu, qui a pris dans les combles de la cathédrale selon les pompiers, s’est rapidement propagé à la charpente et à la flèche qui trône à 93 mètres de haut au sommet de l’édifice. Celle-ci s’est effondrée sur elle-même.

Après quatre heures d’intervention les pompiers ont annoncé avoir réussi à sauver la “structure” de l’édifice “dans sa globalité”. “Le feu a baissé en intensité”, a renchéri à ses côtés le secrétaire d’Etat à l’Intérieur Laurent Nuñez, tout en invitant à rester “extrêmement prudent”.

“Cette cathédrale, nous la rebâtirons, a peu après déclaré Emmanuel Macron jugeant que “le pire a été évité, même si la bataille n’est pas encore totalement gagnée”.

Le feu a pris aux alentours de 18h50 dans les combles de la cathédrale, monument historique le plus visité d’Europe. Il intervient au premier jour des célébrations de la Semaine sainte qui mène à Pâques, principale fête chrétienne.
incendie BFMTV –

Un périmètre de sécurité mis en place

Un très large périmètre de sécurité a été mis en place par les pompiers qui ont déployé d’importants moyens d’intervention, notamment quatre grandes échelles et deux bras élévateurs aériens. Leur intervention est néanmoins très compliquée, les lances à eau ne permettant pas d’atteindre la charpente de l’édifice. 

“Une mission particulière a été engagée pour tenter de sauver toutes les oeuvres d’art qui peuvent l’être”, avait expliqué Emmanuel Grégoire en début de soirée. “La priorité a été donnée à la sécurisation des abords pour protéger les touristes, les riverains des risques d’effondrement”, a-t-il ajouté sur notre antenne.

“Tous les axes de l’île de la Cité sont fermés”, a annoncé la Ville de Paris, qui précise que la Halle des Blancs Manteaux a été ouverte pour les riverains de l’Ile de la Cité, en partie évacuée.

Le président de la République sur place

Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur Laurent Nunez, la maire de Paris, Anne Hidalgo, se sont rendus sur place, rejoints par le président de la République et le Premier ministre. Le parquet de Paris a quant à lui annoncé ouvrir une enquête pour déterminer les causes de l’incendie. 

La piste d’un départ de feu accidentel depuis le chantier en cours sur le toit de la cathédrale “retient l’attention des enquêteurs en l’état des investigations”, a précisé une source proche du dossier. L’enquête a été confiée à la Direction régionale de la police judiciaire (DPRJ).

“Nous avons affaire à la destruction en direct d’un patrimoine mondial”

“Tout Français, qu’il soit catholique ou non doit être horrifié par ce qu’il voit. Depuis 800 ans, cette cathédrale veille sur Paris. Tous les événements, heureux ou malheureux, sont salués par les cloches de Notre-Dame de Paris”, explique sur notre antenne, Camille Pascal, historien. “Nous avons affaire à la destruction en direct d’un patrimoine mondiale. La charpente est l’une des plus anciennes de Paris et de France. Celle de la nef date du XIIe siècle”.

L’organisation des Nations-Unies pour la culture, l’Unesco, se tient aux “côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable” qu’est la cathédrale Notre-Dame, ravagée ce lundi par les flammes, a tweeté sa directrice Générale Audrey Azoulay.

La Fondation du patrimoine a par ailleurs annoncé lancé dès mardi une “collecte nationale” pour la reconstruction de la cathédrale. “Cette collecte sera accessible le mardi 16 avril à partir de midi sur le site www.fondation-patrimoine.org” a précisé la fondation.

Une émotion internationale

Les réactions se sont rapidement multipliées, en France, comme à l’étranger. “Notre-Dame de Paris en proie aux flammes. Émotion de toute une nation. Pensée pour tous les catholiques et pour tous les Français. Comme tous nos compatriotes, je suis triste ce soir de voir brûler cette part de nous”, a réagi Emmanuel Macron sur son compte Twitter. 

François Hollande, Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon ou encore Marine Le Pen ont tour à tour réagi sur les réseaux sociaux. 

Donald Trump a réagi rapidement sur son compte Twitter. “”C’est si terrible d’assister à ce gigantesque incendie à Notre-Dame de Paris. Peut-être faudrait-il utiliser des bombardiers d’eau pour l’éteindre. Il faut agir vite”, a tweeté le président.” La chancelière allemande, Angela Merkel, a quant à elle, exprimé: “ces horribles images de Notre-Dame en feu font mal. Notre-Dame est un symbole de la France et de notre culture européenne. Nous sommes avec nos pensées avec les amis français”,