Immobilier : Bordeaux, Toulouse, Limoges… Faut-il acheter ou louer son logement ? – Sud Ouest

Spread the love
  • Yum

Par Sylvain Petitjean

Il est désormais plus intéressant de louer que d’acheter son logement dans une dizaine de villes en France, dont Bordeaux : il faut 216 mois avant de rentabiliser son achat, selon Meilleurtaux.com

Est-il plus pertinent d’acheter ou de louer ? Face à une tension immobilière qui crispe la plupart des villes françaises, bon nombre de citadins se demandent régulièrement à quel moment franchir le cap. Selon le baromètre annuel du site Meillaurtaux.com, en France, l’acquisition d’un appartement de 70 mètres carrés par exemple, est désormais rentabilisée après 5 ans et 8 mois en moyenne. En 2017, cette durée moyenne était de 3 ans. Elle a augmenté dans 33 communes parmi les 36 villes scrutées par ce baromètre.

Partout, malgré la crise sanitaire, les prix de l’immobilier ont continué de bondir alors que les loyers ont finalement peu évolué. « C’est cette différence entre prix de l’immobilier augmentant et loyers stables qui explique qu’on a une durée de détention un peu plus élevée pour rentabiliser son achat » explique Mael Bernier, la porte-parole de MeilleurTaux.com à Europe1.

L’idée, pour revendre un bien immobilier à un moment où l’achat aura été rentabilisé, est d’absorber les frais inhérents à la transaction immobilière qui représentent 7 à 8 % du prix de vente dans l’ancien. Mais il faut bien souvent compter une année supplémentaire pour amortir les frais d’agence, et encore une année pour les travaux qui auront été réalisés, sans pour autant qu’ils ne se répercutent sur la valeur du bien.

Limoges, Perpignan, Grenoble : acheter

Dans une vingtaine de communes, il faut moins de vingt mois pour rentabiliser son investissement immobilier. Certaines villes présentent une durée encore plus attractive comme Perpignan où il suffit de dix mois seulement pour que l’achat soit plus intéressant qu’une location. Cette durée est de 14 mois pour Le Mans et de 16 mois à Nîmes.

Également considérées comme des villes abordables, Saint-Étienne, Grenoble, Le Havre et Limoges, une ville de la région Nouvelle-Aquitaine, affichent un délai de détention de 18 mois.

Marseille, Lille, Toulouse : réflexion

À Toulouse, comme à Villeurbanne (Lyon) ou à Saint-Denis (Île-de-France), la durée de rentabilité correspond à la moyenne nationale de 5 ans.

Avec des taux d’intérêt toujours très bas, un ménage peut aussi envisager d’acheter plutôt que de louer dans plusieurs grosses villes. Il suffit désormais de 3,5 ans à Marseille, de 3 ans à Lille ou de 2 ans à Montpellier pour que l’acquisition d’un logement se révèle plus rentable qu’une location, soit deux fois plus vite qu’il y a 10 ans.

Bordeaux, Nantes, Paris : louer

En revanche, dans les grandes agglomérations et métropoles, il est désormais clairement plus intéressant de louer son logement plutôt que d’acheter un bien, à moins d’y vivre et de le garder très longtemps : 28 ans à Lyon, 20 ans à Paris, 18 ans à Bordeaux et à Nantes, 11 ans à Rennes…

En quatre ans, le délai de détention s’est envolé : + 20 ans à Lyon où il était à 7,5 ans en 2017, et + 11 ans à Paris (9 ans en 2017). À Bordeaux, cette durée a doublé puisqu’elle était de 9 ans et demi en 2017.

Sur le meme sujet

Leave a Reply

%d bloggers like this: