Iliad lorgne sur l’opérateur polonais Play

Spread the love
  • Yum

Iliad lorgne sur l'opérateur polonais Play

Après avoir mis en pied en Italie voilà deux ans, Iliad lorgne à présent sur le marché polonais des télécoms. La maison-mère de Free vient en effet d’émettre une offre publique sur Play, un opérateur mobile polonais comptant aujourd’hui 15 millions d’abonnés. Réunis, Iliad et Play compteraient 41 millions d’abonnés en France, en Pologne et en Italie.

Comme avec sa branche italienne, Iliad compte accompagner la croissance de Play sur le marché mobile et optimiser son entrée sur le marché fixe, comme l’a fait savoir ce lundi sa direction. L’acquisition de l’opérateur polonais, qui valorise ce dernier à 3,5 milliards d’euros, sera financée par dette et par cash. A noter qu’Iliad compte acquérir un bloc de contrôle de 40 % de Play auprès de ses deux actionnaires de référence, lui conférant ainsi la majorité des sièges au conseil d’administration.

A l’instar d’Iliad en France et en Italie, Play est le dernier entrant sur le marché mobile polonais, sur lequel il est en entré en 2007. L’opérateur compte aujourd’hui 15 millions d’abonnés, pour une part de marché de 29 % en Pologne. L’opérateur compte aujourd’hui environ 2 800 collaborateurs et a enregistré au cours des douze derniers mois un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros, en hausse de 2 % sur la période, ainsi qu’un EBITDAaL de l’ordre de 523 millions d’euros.

publicité

Iliad se veut rassurant sur les conditions financières de l’opération

Un rapprochement permettrait aux deux parties de profiter de synergies bienvenues, comme le vante la direction d’Iliad. “Les deux groupes ont beaucoup en commun : tous deux ont changé la donne dans leur marché et libéré les usages mobiles en proposant des offres accessibles à tous. Iliad et Play ont, au fil des années, développé une même culture de la croissance et d’agilité”, explique-t-on ainsi du côté de la holding de tête de Free, pour qui “les deux groupes bénéficient aujourd’hui de marques fortes, très appréciées dans leur pays et porteuses de valeurs d’innovation, de simplicité, de rapport qualité/prix”.

L’opération permettrait également à Iliad de mettre le pied sur un nouveau marché, après la France et l’Italie. “Cette opération représente pour iliad une occasion unique de croissance et d’entrer sur le marché des télécoms polonais. Avec 38 millions d’habitants, la Pologne est le plus grand marché d’Europe centrale. Sixième économie de l’Union Européenne, elle bénéficie d’une croissance régulière depuis 28 ans : le PIB par habitant a augmenté en moyenne de 6% par an ces vingt dernières années”, explique ainsi la holding de Xavier Niel.  

Reste la question des finances. L’opération – qui doit se conclure d’ici à la fin du mois de novembre prochain – fera en effet passer le ratio d’endettement d’iliad de 2,2x fin juin 2020 à 3,2x. Une hausse qui pose question, même si la direction d’Iliad promet de réduire rapidement ce taux d’endettement, dans le cadre de son plan stratégique Odyssée 2024 mais également via la cession des infrastructures passives de Play.

Qu’à cela ne tienne, “cette belle opération industrielle constitue un nouveau relais de croissance pour le groupe Iliad et lui donne accès à un des marchés Télécoms à fort potentiel en Europe”, se réjouit le directeur général d’Iliad Thomas Reynaud. Pour ce dernier, “la mise en commun des savoir-faire des équipes de Play et d’iliad va venir renforcer les fondamentaux du Groupe iliad, en combinant croissance et innovation” et faire passer Iliad au rang de 6ème groupe télécoms européen.

 
 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *