Iliad lève 1,3 milliard d’euros pour boucler l’achat de l’opérateur polonais Play

Spread the love
  • Yum

Iliad lève 1,3 milliard d'euros pour boucler l'achat de l'opérateur polonais Play

Iliad se donne les moyens de ses ambitions. Pour boucler son offre publique d’achat sur l’opérateur polonais Play, la holding de tête de l’opérateur Free vient en effet de lever la coquette somme de 1,3 milliard d’euros. Pour le groupe de Xavier Niel, il s’agissait d’une étape indispensable afin de se doter de garanties financières pour la reprise de 40 % de l’opérateur polonais Play, annoncée en septembre 2020.

Après avoir mis un pied en Italie en 2018, Iliad poursuit sa conquête de l’Europe en lorgnant désormais sur le marché polonais. Sa cible ? L’opérateur mobile polonais Play, qui compte 15 millions d’abonnés, pour une part de marché de 29 % en Pologne. Réunis, Iliad et Play comptent 41 millions d’abonnés en France, en Pologne et en Italie. Un rapprochement permettrait aux deux parties de profiter de synergies bienvenues, comme le vantait la direction d’Iliad en septembre dernier.

L’opération permettrait également à Iliad de mettre le pied sur un nouveau marché, après la France et l’Italie. « Cette opération représente pour Iliad une occasion unique de croissance et d’entrer sur le marché des télécoms polonais. Avec 38 millions d’habitants, la Pologne est le plus grand marché d’Europe centrale. Sixième économie de l’Union européenne, elle bénéficie d’une croissance régulière depuis 28 ans : le PIB par habitant a augmenté en moyenne de 6 % par an ces 20 dernières années », expliquait ainsi la holding de Xavier Niel lors de l’annonce de son offre publique d’achat sur l’opérateur Play.

publicité

La question qui fâche

Pour le directeur général d’Iliad, Thomas Reynaud, « la mise en commun des savoir-faire des équipes de Play et d’Iliad vient renforcer les fondamentaux du Groupe Iliad, en combinant croissance et innovation », et faisant ainsi passer Iliad au rang de 6e groupe télécom européen.

Ne restait “plus” que la question qui fâche : celle des finances. L’opération d’acquisition de Play et la récente levée de fonds effectuée par Iliad fait en effet passer son ratio d’endettement de 2,2 fois fin juin 2020 à 3,2 fois. Une hausse qui pose question, même si la direction de la holding de Xavier Niel promet de réduire rapidement ce taux d’endettement, dans le cadre de son plan stratégique Odyssée 2024.

Pour ce faire, la direction du groupe a déjà avancé ses pions en procédant à la cession de 60 % des infrastructures passives de Play (soit 7 000 sites mobiles en Pologne) auprès du géant espagnol des infrastructures mobiles Cellnex en octobre dernier pour la somme de 800 millions d’euros. L’opérateur polonais Play comptait en septembre environ 2 800 collaborateurs et a enregistré au cours des 12 derniers mois un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros, en hausse de 2 % sur la période, ainsi qu’un EBITDA de l’ordre de 523 millions d’euros.

Leave a Reply

%d bloggers like this: