Île-de-France: le taux d’incidence frôle les 800 en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d’Oise – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Les indicateurs se dégradent dans les deux départements franciliens, même si la pression hospitalière se fait davantage ressentir dans le territoire le plus peuplé de la banlieue parisienne.

La Seine-Saint-Denis n’est plus le département qui affiche le taux d’incidence le plus élevé de France. Le département a cédé sa place ce lundi au Val-d’Oise. Le premier affiche 781 cas pour 100.000 habitants, le second 794, selon les données de Covid Tracker publiées ce lundi. Ces deux territoires devraient être les premiers à franchir la barre des 800. À titre de comparaison, ce chiffre s’établit à 371 à l’échelle nationale.

Mais si le taux d’incidence est supérieur dans le Val-d’Oise, s’agissant des autres indicateurs sanitaires, c’est en Seine-Saint-Denis, territoire le plus peuplé de la banlieue parisienne, que les chiffres sont les plus alarmants. Le taux de positivité s’établit à 13,7% en Seine-Saint-Denis, contre 12,8% dans le Val-d’Oise.

La tension hospitalière s’élève à présent à 160% en Seine-Saint-Denis. Au total, 1029 personnes sont hospitalisées, dont 160 en réanimation.

Un discours d’urgence

Le Val-d’Oise, qui présente une densité de population moins importante, déplore une saturation de ses capacité hospitalières estimée à 127%. 680 personnes sont actuellement prises en charge dans le département, dont 76 en réanimation.

Autre élément à souligner: la Seine-Saint-Denis présente un taux de vaccination estimé à 7,96% de la population. Il se situe autour de 9,44% dans le département voisin et dépasse 11,5% à l’échelle nationale.

Mises bout à bout, ces différentes données alimentent un discours d’urgence chez certains élus locaux de Seine-Saint-Denis, mais également chez les parents d’élèves, interpellés par la multiplication des cas dans les établissements scolaires. Pour freiner la diffusion de l’épidémie, le député UDI Jean-Christophe Lagarde a appelé ce lundi Emmanuel Macron à fermer immédiatement les écoles, collèges et lycées du département.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions

Leave a Reply

%d bloggers like this: