Île-de-France: désaccord entre Pécresse et Hidalgo sur un possible confinement le week-end – BFMTV

Spread the love
  • Yum

La situation sanitaire est tendue en Île-de-France. La menace d’un confinement le week-end plane. La maire de Paris, Anne Hidalgo et la présidente de Région, Valérie Pécresse, s’opposent à ce sujet.

“On n’évitera pas des mesures restrictives dans les jours qui viennent”, a prédit Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, dans le JDD ce dimanche. Alors que les hôpitaux franciliens ont commencé ce samedi à transférer des patients vers d’autres régions, et que la situation continue de se tendre dans les hôpitaux, la question d’un confinement le week-end en Ile-de-France se fait de plus en plus pressante.

“Nous prendrons les mesures nécessaires”, confirme Gabriel Attal, en visite à Paris pour superviser le transfert de deux patients vers Bordeaux. Un mot d’ordre: “personne ne doit rester à la porte de l’hôpital”. Pour l’instant, le porte-parole du gouvernement mise sur “la campagne de test et de vaccination” pour inverser la courbe. Mais “la situation est tendue”.

Le confinement, “pas automatique”

Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, abonde dans son sens. Invité de BFM Politique, il explique que “la situation est tendue en termes de pression hospitalière”. Mais surtout qu’elle a “tendance à se dégrader ces derniers jours en Île-de-France.” D’après Covid Tracker, le taux d’incidence régional s’établit à 377 cas pour 100 000 habitants, bien au-delà du seuil d’alerte fixé à 250 par le gouvernement.

De quoi imaginer un confinement le week-end, voire un reconfinement total dans la région ? La piste semble évoquée, mais pas encore privilégiée.

“Le confinement n’est pas automatique. Il dépend du contexte. Il doit être justifié, expliqué, et bien évidemment respecté”, insiste Jérôme Salomon, Directeur général de la Santé.

Le gouvernement n’a pas encore tranché. Mais Valérie Pécresse, présidente de la Région, semble pessimiste dans les colonnes du Journal Du Dimanche. ” Je pense qu’on n’évitera pas des mesures restrictives dans les jours qui viennent. Dire le contraire, ne pas les accepter, ce serait irresponsable.”

Désaccord entre Pécresse et Hidalgo

“Je ne m’y opposerai pas si ces mesures sont justifiées et proportionnées”, a-t-elle poursuivi.

Elle se dit même favorable au confinement “si la situation sanitaire l’exige, si des mesures de restriction supplémentaires sont nécessaires pour éviter la saturation des capacités hospitalières et sauver des vies.”

Une prise de position qui contraste avec Anne Hidalgo, maire de Paris. Dans le JDD, cette dernière maintient sa position “contre ce confinement du week-end”. Elle, préfère miser sur “une augmentation notable des vaccinations”. D’autant plus depuis que la piste d’un confinement strict de trois semaines a été abandonnée.

Un confinement le week-end, “c’est très difficile et très lourd pour les Parisiens, qui vivent pour l’essentiel dans des appartements petits, sans balcon ou jardin extérieur pour pouvoir décompresser”, argue la maire de Paris.

Le gouvernement compte sur les évacuations de patients pour éviter un reconfinement en Île-de-France. “Une centaine” devrait partir en avion vers d’autres régions au cours de la semaine prochaine, d’après Gabriel Attal. “L’heure est à la mobilisation générale”.

Olivier Valentin

Leave a Reply

%d bloggers like this: