Le démontage en bonne et due forme du nouveau Macbook Air par iFixit est là. Et la nouvelle machine perd un point par rapport à l’ancien châssis, puisque le nouvel ultraportable d’Apple voit sa note passer de 4/10 (pour la version 2015) à 3/10.

Commençons par le bon côté des choses : la batterie n’est pas noyée dans la colle et son remplacement est plus facile que pour les Macbook Pro 13 pouces. Un carcan maintient en place les 3 cellules (49,9 Wh) par le biais de vis et d’un adhésif assez facile à retirer. Un point positif, même si iFixit précise qu’il faut préalablement retirer la carte mère pour opérer la manœuvre. D’autres éléments qui peuvent souffrir, comme le ventilateur, les haut-parleurs ou encore les prises Thunderbolt sont très faciles à remplacer – dès lors que vous avez le bon tournevis.

Du côté obscur de la force, on retrouve toujours les puces de RAM et de mémoire flash (le disque du SSD) soudées à la carte-mère. En clair : impossible de faire évoluer la machine dans le futur, ce qui impose de se faire allumer par les tarifs indécents des options d’Apple lors de l’achat… ou de vivre avec de sacrées limitations. Autre effet pervers : le jour où la mémoire flash commencera à montrer des signes de fatigue à cause de trop nombreux cycles d’écriture, il faudra jeter la carte mère – oui, il faudra atteindre des téraoctets d’écriture avant d’arriver là, mais c’est tout de même une horrible limitation.

Autre point noir selon iFixit, en cas de problèmes avec le clavier, il faudra démonter absolument tous les composants de l’appareil avant de pouvoir y accéder et le remplacer. Si la note finale n’est pas brillante, Apple peut se consoler en regardant les notes des différentes Surface de Microsoft qui sont tout aussi impossible à améliorées, mais encore plus difficiles à réparer.