Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration a décidé de recourir à la blockchain pour renforcer la traçabilité des médicaments prescrits sur ordonnance. Pour cela, la FDA a fait appel à IBM, KPMG, Merck et Walmart afin qu’ils créent une preuve de concept de chaîne de blocs qui aura pour principales missions de réduire le temps pour suivre et retracer les stocks, améliorer l’exactitude des données partagées entre les membres du réseau d’approvisionnement et vérifier l’intégrité des produits dans la chaîne de distribution.

“La blockchain a le potentiel de transformer la façon dont les données pharmaceutiques sont contrôlées, gérées, partagées et utilisées tout au long du cycle de vie d’un médicament “, considère Mark Treshock, patron des solutions IBM pour blockchain dans le domaine de la santé et des sciences de la vie. Big Blue applique déjà sa technologie de chaîne de blocs dans les domaines de l’expédition, l’alimentation, les banques et les disques durs. (Eureka Presse)