En plein tourbillon depuis que Donald Trump a décidé d’isoler Huawei de tous ses partenaires américains, la firme chinoise prend ses précautions et semble avoir stoppé de nombreuses lignes de productions à Foxconn, sans doute afin d’éviter de se retrouver avec trop d’invendus.

Selon le South China Morning Post, ce serait près de la moitié de la production qui aurait été arrêtée à la demande de Huawei, sans qu’aucune date de retour à la normale n’ait été annoncée. Forcément, on se doute bien de la raison qui a poussé Huawei a diminuer sa production, alors que les potentiels acheteurs commencent doucement à s’écarter de Huawei pour privilégier des constructeurs dont l’avenir est assuré, comme Samsung qui n’hésite pas à surfer sur les déboires de son concurrent et propose de reprendre les smartphones de la marque chinoise en échange des siens.

Alors que Huawei faisait preuve d’une confiance sans faille depuis plus de deux ans, et qu’il ambitionnait de devenir le numéro 1 de la vente de smartphone d’ici 2020, l’avenir de la marque semble aujourd’hui bien compromis. Mais c’est sans compter sur la riposte chinoise, qui pourrait faire dégonfler la pression américaine.

« Si les États-Unis veulent parler, nous allons maintenir la porte ouverte. S’ils veulent l’affrontement, nous sommes prêts », a ainsi déclaré Guo Weimin, le vice-ministre de l’information en Chine, bien décidé à protéger Huawei. L’affaire continue, et les prochaines semaines risquent encore une fois d’être bien agitées pour le constructeur chinois.