Huawei précise encore les contours de son OS Harmony

Spread the love
  • Yum

Huawei précise encore les contours de son OS Harmony

Huawei peaufine la version 2.0 de son OS maison. Le géant chinois a profité de sa conférence des développeurs, qui se tenait ce jeudi en Chine, pour présenter la nouvelle mouture de son système d’exploitation Harmony OS, qui apparaîtra sur ses smartphones à compter des prochains mois.

Rappelons que pour l’alternative de la firme de Shenzhen à iOS et Android, Huawei mise avant tout sur l’open source, de façon à attirer les développeurs d’application sur son OS, qui dispose pour l’heure d’un catalogue bien moins fourni que celui de ses concurrents.

Loin de limiter son système d’exploitation à ses seuls smartphones, Huawei a en effet pour projet de le déployer sur une large palette de produit. Dans le viseur du géant chinois se trouve notamment l’IoT (internet des objets) et son lot d’objets connectés, destinés à fonctionner sur Harmony OS. La version bêta d’Harmony OS pour les téléviseurs et les montres intelligentes est disponible immédiatement, et un kit de développement de logiciel mobile sera disponible en décembre.

publicité

Une généralisation progressive

Le lancement de la seconde version de l’OS maison de Huawei se fera de manière progressive. Il sera disponible à partir du 10 septembre pour les appareils qui possèdent entre 128 Ko et 128 Mo de RAM, avant une généralisation aux appareils qui possèdent entre 128 Mo et 4 Go de RAM en avril 2021, et à l’ensemble des appareils à compter d’octobre 2021.

Pour rappel, l’OS mobile de Huawei sera fourni avec un environnement de développement intégré, conçu pour prendre en charge le développement d’applications (via des langages de programmation comme C/C++, Java, et Kotlin, à travers son compiler désormais open source ARK) sur plusieurs types de périphériques, à commencer par les smartphones bien sûr, mais également les téléviseurs, les kits de voitures, les enceintes connectées ou les montres connectées.

« Il s’agit d’un système d’exploitation distribué basé sur un micro-noyau, qui offre une expérience fluide dans tous les scénarios. Il dispose d’une architecture fiable et sécurisée et prend en charge une collaboration transparente entre les périphériques », se félicitait Richard Yu, le PDG de Huawei l’année passée, lors de la présentation de la première version de l’OS. A noter qu’Harmony OS ne devrait pas comprendre d’accès root, au contraire de ce qui se fait sous Android. Une décision justifiée par Huawei par des impératifs de renforcement de la sécurité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *