Huawei pourra-t-il continuer à équiper ses smartphones de caméras Sony ?

Spread the love
  • Yum

Alors que les sanctions annoncées en 2019 par Washington avaient déjà handicapé Huawei sur le marché européen, de nouvelles sanctions, annoncées cette année, vont sérieusement impacter sur la chaîne d’approvisionnement du constructeur. Pour rappel, les premières sanctions contre Huawei avaient pour principale conséquence l’absence des applications de Google sur les nouveaux smartphones Huawei. Les USA avaient en effet interdit à ses entreprises de faire du commerce avec ce constructeur.

De ce fait, Huawei ne pouvait plus accéder à la licence de Google qui permet de préinstaller les applications telles que le Play Store, YouTube ou encore Gmail. Cela a eu un impact sur les ventes, mais Huawei a pu continuer à vendre des smartphones utilisant la version open source d’Android. Et comme les applications Google ne sont pas utilisées en Chine, il n’y a pas eu d’effet négatif sur les ventes dans l’Empire du Milieu.

En 2020, Washington frappe à nouveau et cette fois-ci, il frappe fort

Les nouvelles sanctions contre Huawei ne concernent pas seulement les entreprises américaines, mais aussi les entreprises étrangères qui utilisent des technologies américaines. De ce fait, de nombreuses entreprises qui fournissent des composants pour les smartphones à Huawei doivent désormais demander une licence au Département du Commerce américain pour pouvoir continuer à fournir le constructeur chinois.

Dans un précédent article, nous évoquions le fait que ces sanctions vont probablement priver Huawei de ses processeurs Kirin. Ceux-ci sont conçus par le constructeur chinois. Mais la fabrication a été confiée à un fournisseur qui, à cause des sanctions américaines, a cessé de prendre de nouvelles commandes.

Et visiblement, Huawei pourrait également être privé des caméras de Sony. Un article publié par le site asiatique Nikkei indique que l’entreprise nippone ne pourrait plus fournir ses capteurs à Huawei et que celle-ci aurait déjà envoyé une demande à Washington afin d’obtenir une licence qui permettrait de continuer à faire du commerce avec Huawei.

En tout cas, le fait d’être privé des caméras de Sony pourrait causer des difficultés supplémentaires pour la division mobile de Huawei. Une partie du succès de la marque chinoise est due à la qualité de ses caméras. Si Huawei a, à plusieurs reprises, été désigné comme le roi de la photo sur mobile, c’est en partie grâce aux capteurs de Sony. Les sanctions américaines pénalisent également Sony. D’après Nikkei, Huawei achetait près d’un cinquième des capteurs produits par Sony. La marque chinoise serait son deuxième plus important client après Apple.

Pour le moment, on ne sait pas si Sony pourra obtenir une licence. Mais en tout cas, d’autres entreprises ont déjà formulé des demandes similaires à Washington, comme le Taiwanais Mediatek qui voudrait devenir le nouveau fournisseur de processeurs de Huawei. Des rumeurs suggèrent que Qualcomm serait également intéressé. D’ailleurs, Huawei a déjà publiquement déclaré que si Qualcomm obtient un permis, il achèterait volontiers les puces de cette entreprise pour ses smartphones.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *