Huawei est passé tout proche d’un scandale comme celui d’Apple et Fortnite

Spread the love
  • Yum

Huawei a frôlé un conflit d’ampleur, vendredi, alors qu’un différend avec Tencent l’a poussé à réagir sur son magasin d’applications. Selon Reuters, Huawei aurait supprimé brièvement les jeux du géant des services sur internet, qui possède notamment PUBG et Call of Duty Mobile.

L’incident est survenu alors qu’un conflit dans la répartition des revenus s’est déclaré. Entre le développeur et la marque de smartphone, des discussions qui rappellent Fortnite avec Apple (et Google). Epic Games, le développeur de Fortnite, avait monté un mouvement pour dénoncer l’emprise des marques de smartphones à ne laisser aucune chance aux éditeurs pour rentabiliser correctement leurs applications.

Négociations difficiles entre Huawei et Tencent

Selon ce qu’il en est rapporté par l’agence de presse britannique, Huawei aurait pris la décision de retirer les jeux de Tencent alors que ce dernier refusait une proposition de réduction de 50 % de ses revenus. Aucun accord n’avait été trouvé entre les deux parties. On peut comprendre pourquoi.

Des deux côtés, les arguments de négociation devaient être très fort avec un Huawei encore excessivement puissant et représenté sur le marché des smartphones, et un Tencent propriétaire de certains jeux les plus populaires sur la toile. Le store de Huawei aurait par la suite été en mesure de rétablir les jeux. Tencent disait, à la suite de nouvelles négociations :

« Les deux parties continueront à travailler ensemble pour offrir de meilleures expériences et services aux consommateurs ».

Difficile de savoir si de vraies tensions continueront à l’avenir, alors que l’on ne peut pas savoir pour le moment quel côté de la balance aura finalement penché à l’occasion de ces négociations. Notez par ailleurs qu’elles ne concernent pas uniquement Tencent : Huawei mène une politique globale assez sévère pour son pourcentage de commission des ventes de chaque application.

La semaine dernière, Huawei avait publié un nouvel objectif pour son année 2021 : à savoir d’intégrer son nouveau système d’exploitation HarmonyOS 2.0 sur plus de 100 millions d’appareils numériques. Pour cela, Huawei travaillera avec 40 marques différentes. Un signe que son développement de système d’exploitation n’était pas uniquement une bouée de sauvetage lors du départ d’Android et des services de Google.

Leave a Reply

%d bloggers like this: