Suite à l’interdiction imposée par les Etats-Unis au géant des télécommunications Huawei, Facebook a décidé de mettre fin au partenariat concernant les smartphones de la marque. Huawei et Honor se préparent à dire au revoir à Facebook, WhatsApp et Instagram. Oui, mais il n’y a aucune raison de paniquer….
Facebook n’est que la dernière des entreprises américaines à avoir décidé de mettre fin à ses relations d’affaires avec Huawei. Bien que l’interdiction ait été suspendue jusqu’au 19 août, il semble que la société de Zuckerberg ait décidé de ne pas attendre et d’arrêter tout partenariat avec la marque chinoise dès maintenant.

Huawei souffre, les utilisateurs se réjouissent

Évidemment, comme il s’agit d’un partenariat d’affaires, Huawei sera financièrement affectée par cette décision de Facebook. La décision ne concerne cependant que la présence d’applications que l’on retrouve généralement au démarrage du système : désormais, Instagram, Facebook et WhatsApp ne seront plus pré-installés sur les smartphones Huawei et Honor.

Du point de vue des utilisateurs, ce n’est pas vraiment une tragédie. Il y a eu de nombreuses plaintes (non seulement à Huawei) en raison de ces applications déjà préinstallées sur de nombreux smartphones et qui ne peuvent pas être supprimés mais seulement désactivés. Les doutes sur la sécurité de la vie privée n’ont pas manqué, notamment en raison du scandale Cambridge Analytica.
Ink Drop shutterstock 1244119168 Moins de dollars pour Huawei, mais moins de bloatware pour les utilisateurs. © Ink Drop / Shutterstock.com
La fin du partenariat ne signifie toutefois pas que les smartphones de la marque chinoise seront rendus incompatibles avec les applications sociales et de messagerie de Facebook. Pour les utilisateurs qui utilisent déjà un appareil Huawei, rien ne changera. Ce qui va changer sera seulement la situation des smartphones à venir.

Pensez-vous que Facebook a été trop hâtif avec sa propre décision qui précède l’interdiction définitive en août ?