HPE remporte un mégacontrat de 2 milliards de dollars avec la NSA

Spread the love
  • Yum

HPE remporte un mégacontrat de 2 milliards de dollars avec la NSA

Hewlett Packard Enterprise vient de finaliser un mégacontrat d’une durée de 10 ans et d’une valeur de 2 milliards de dollars avec la NSA, comme l’a annoncé ce mercredi le géant américain. L’agence de renseignement américaine prévoit d’utiliser la technologie de calcul haute performance de HPE, via sa plateforme IaaS GreenLake, qui a pour but de fournir des services cloud sécurisés et entièrement gérés sur site.

Dans le cadre de ce nouvel accord, HPE construira et gérera une solution de calcul de haute performance complète, comprenant des systèmes HPE Apollo et des serveurs HPE ProLiant, capables de traiter de gros volumes de données et de prendre en charge des capacités d’apprentissage profond et d’IA. Elle sera hébergée dans un centre de données de QTS et sera mise en service à compter de 2022, fait savoir HPE.

« La mise en œuvre de capacités d’intelligence artificielle, d’apprentissage automatique et d’analyse sur des ensembles massifs de données nécessite de plus en plus de systèmes de calcul haute performance (HPC) », a fait savoir la direction de HPE dans un communiqué. Et de justifier la conclusion de ce contrat en expliquant que « les clients exigent des capacités de calcul de haute performance sur leurs projets les plus gourmands en données, combinées à une gestion facile, simple et agile ». De quoi justifier le choix de la NSA, qui a donc opté pour HPE dans le cadre de ce nouveau mégacontrat.

publicité

Une plateforme emblématique pour HPE

Pour rappel, la plateforme de cloud de HPE a été lancée il y a quatre ans. Depuis lors, celle-ci fait figure de tête de gondole de la stratégie de HPE et de son PDG Antonio Neri, qui déclare régulièrement qu’à terme, « GreenLake devrait être synonyme de HPE ». En juin, selon HPE, GreenLake comptait plus de 1 200 clients représentant une valeur contractuelle totale de 4,8 milliards de dollars, selon HPE.

Pendant ce temps, un autre contrat informatique majeur avec la NSA reste en litige. Il s’agit du mégacontrat JEDI, mort-né en raison de déboires judiciaires. Après des années de marathon judiciaire mettant aux prises les autorités américaines, Amazon et Microsoft, Washington a tranché début juillet en enterrant purement et simplement ce mégacontrat d’une valeur de 10 milliards de dollars, dont l’objectif était de moderniser les opérations informatiques du Pentagone au cours des 10 prochaines années.

Leave a Reply

%d bloggers like this: