Hommage à Samuel Paty, attestation, protocole sanitaire : cinq questions sur la rentrée de ce lundi – Midi Libre

Spread the love
  • Yum

La rentrée scolaire de ce lundi 2 novembre, en plein confinement et après l’assassinat de Samuel Paty, cumule les particularités. Pour y voir plus clair, on fait le point sur ce qui sera spécial, en cette rentrée des vacances de la Toussaint.

C’est une rentrée pas comme les autres, que vont vivre les élèves qui reprennent après deux semaines de coupure, pour les vacances d’automne. De nombreux éléments ont été largement discutés ces derniers jours. On fait le point.

#Covid19 | Rentrée scolaire du 2 novembre, protocole sanitaire renforcé, sécurité des personnels et des élèves, hommage au professeur Samuel Paty : message aux familles de @jmblanquer pic.twitter.com/wSaMMeD9KT

— Ministère Éducation nationale, Jeunesse et Sports (@education_gouv) October 31, 2020

À quelle heure ?

La question a bien été posée. Il avait même été envisagé par le gouvernement, de décaler l’heure de retour à l’école des élèves, afin de laisser plus de temps aux enseignants pour préparer l’hommage national qui doit être rendu à Samuel Paty ce lundi.

Finalement, rien ne change. Les élèves doivent donc se rendre à l’école comme prévu, à l’heure normale voulue par leur emploi du temps.

Quel hommage pour Samuel Paty ?

Dans tous les établissements scolaires, il est prévu qu’un hommage soit rendu à Samuel Paty, cet enseignant décapité pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. Un attentat qui a choqué la France entière et un sujet parfois difficile à aborder avec les plus jeunes.

Pour lui rendre hommage, une minute de silence sera observée à 11 heures. Elle devait avoir lieu dans les cours des établissements. Finalement, le gouvernement a préconisé qu’elle se tienne plutôt dans les salles de classe, compte tenu des conditions sanitaires. Elle fera suite à la lecture de la “Lettre aux instituteurs” de Jean Jaurès, qui sera lue à tous les élèves.

Quel protocole sanitaire dans les établissements ?

Lors de l’annonce d’un reconfinement, le président de la République a précisé que les établissements scolaires continueraient à accueillir les élèves, contrairement au confinement précédent. Lors des précisions des modalités de ce nouveau confinement, Jean-Michel Blanquer a évoqué les nouvelles mesures sanitaires qui seraient alors appliquées dans les écoles à la rentrée.

Il s’agira de limiter au maximum les contacts entre différents groupes d’élèves, notamment en les faisant sortir en récréation par groupes et en décalé, ou encore de limiter au maximum les déplacements entre les salles de classe. Ce sont des mesures regroupées dans la thématique “limitation du brassage”, qui fait partie des cinq points du protocole, énumérés par le ministère de l’Education sur son site. Les voici : 

  • Respect des gestes barrière
  • Port du masque pour les adultes et les élèves dès le CP
  • Hygiène des mains
  • Nettoyage et aération des locaux
  • Limitation du brassage

 Y aura-t-il une grève ?

Des préavis de grève ont bien été déposés par l’intersyndicale des enseignants. En effet, ils dénoncent un protocole sanitaire inapplicable ainsi qu’un hommage réduit à Samuel Paty. Dans un communiqué, le SNUipp-FSU de l’Hérault dénonce “les annonces contradictoires et tardives sont insupportables”,  une rentrée “très complexe sans moyens supplémentaires, avec un protocole sanitaire inapplicable” ou encore le fait que “le ministère passe en grande partie à la trappe l’hommage à Samuel Paty”.

Pour ces raisons, le communiqué indique que six organisations syndicales ont déposé au ministère une alerte sociale préalable à une possible grève. “Cette alerte sociale est un ultimatum solennel au ministre Blanquer pour dénoncer sa gestion de la crise sanitaire. Nous exigeons des mesures d’urgence pour assurer la protection des personnels et des élèves”, indique l’intersyndicale.

De quelles attestations avez-vous besoin ?

Confinement oblige, il n’est pas possible de sortir de chez soi sans se munir d’une attestation dérogatoire. Sur l’attestation classique, une case est prévue pour les parents qui amènent ou vont chercher leurs enfants à l’école.

Il sera également possible de présenter une attestation dérogatoire de déplacement scolaire, qui est permanente et doit être tamponnée par l’établissement scolaire. Pour les collégiens et les lycéens qui vont seuls en cours, “la seule présentation du cahier de correspondance suffit pour justifier du déplacement”, indique le site du ministère de l’Education nationale.

Leave a Reply

%d bloggers like this: