« Hey, Spotify » : un nouveau concurrent des assistants d’Apple, d’Amazon et de Google

Spread the love
  • Yum

Les interfaces vocales, comme Google Assistant, Siri ou Amazon Alexa prennent de plus en plus d’importance. Et visiblement, Spotify veut également sa part du gâteau.

Cela fait longtemps que nous savons que le géant du streaming musical développe son propre assistant numérique. Et cette semaine, l’entreprise a finalement décidé de déployer ce nouveau produit.

Un lancement très discret pour l’assistant de Spotify

Pour le moment, Spotify n’a pas fait d’annonce officielle à ce sujet. Néanmoins, de nombreux médias anglophones affirment que des utilisateurs de l’application Spotify sur Android et iOS se verraient proposer une nouvelle fonctionnalité pour activer l’assistant de Spotify sur son app.

Actuellement, il semblerait que cette nouveauté ne soit pas disponible pour tout le monde. Et comme il n’y a pas eu d’annonce officielle, on ne sait pas dans quelles langues (en plus de l’anglais) l’assistant de Spotify est déjà disponible.

Un assistant limité à l’application de Spotify sur iOS et Android

En tout cas, il s’agit d’une étape importante pour le service de streaming, qui ambitionne de concurrencer Siri, Google Assistant, ou encore Amazon Alexa. Comme le rapportent de nombreux médias, pour profiter de cette fonctionnalité, les utilisateurs concernés doivent autoriser l’application Spotify à accéder au microphone.

Une fois cela fait, ils peuvent invoquer l’assistant en prononçant le mot clé « Hey, Spotify », suivi d’une requête. Alors que les autres assistants fonctionnent à l’échelle du système d’exploitation, celui de Spotify ne fonctionne que lorsque son app est ouverte. Et celui-ci permet de contrôler cette application, par exemple pour demander un album, un artiste, une playlist, ou pour contrôler la lecture de musique.

En substance, pour le moment, l’assistant de Spotify n’est pas très pratique. Néanmoins, nous savons que le géant du streaming musical souhaite lancer ses propres appareils. Et sur ceux-ci, puisque Spotify pourra avoir un contrôle total, l’assistant pourrait être nettement plus pratique.

Mais pourquoi Apple voudrait-il vendre des hardwares (avec son propre assistant) ? Tout simplement parce que l’entreprise, aujourd’hui, dépend trop des appareils d’autres marques (et certaines ont leurs propres services de streaming musical, comme Apple) pour la distribution de ses services.

Spotify veut réduire sa dépendance vis-à-vis des produits de Google, Apple et Amazon

Cela avait déjà été évoqué par Spotify en 2018. « Beaucoup de nos concurrents bénéficient d’avantages compétitifs tels qu’une plus grande notoriété, des antécédents d’exploitation hérités et des budgets de marketing plus importants, ainsi que des ressources financières, techniques, humaines et autres plus importantes », écrivait Spotify dans un document. « En outre, certains de nos concurrents, y compris Apple, Amazon et Google, ont développé et continuent de développer des appareils pour lesquels leur service de diffusion de musique est préchargé, ce qui crée un avantage de visibilité ».

En d’autres termes, en proposant ses propres enceintes, par exemple, pour écouter de la musique, Spotify pourrait créer ses propres règles, au lieu de devoir se conformer à celles de Google, d’Amazon ou d’Apple.

D’ailleurs, très récemment, nous avons évoqué l’un des produits en cours de développement chez Spotify : Car Thing. Il s’agit d’un accessoire Bluetooth qu’on pourrait connecter aux véhicules et qui permettra la lecture de musique via le service de streaming. Et d’après certaines sources, le lancement pourrait être imminent.

Notons que comme Spotify, Facebook est aussi en train de développer un assistant vocal pour ses produits hardware.

4.6 / 5

23,9 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: