Haute fonction publique : le rapport Thiriez propose la création d’un concours spécial pour les élèves d’or… – franceinfo

Spread the love
  • Yum

L’objectif est d’accéder à plus d’équité sociologique et géographique dans la haute représentation de l’État.

Le rapport de Frédéric Thiriez sur la réforme de l’ENA et d’autres écoles de la haute fonction publique, remis officiellement mardi 18 février au Premier ministre, propose la création de plus de 20 classes préparatoires à ces écoles, selon les informations de franceinfo. Parmi les écoles concernées, l’ENA, l’école polytechnique et les formations des administrateurs territoriaux, des magistrats et des commissaires.

Le texte prévoit que 20 classes préparatoires seront créées en France métropolitaine (une par région) et dans les Outre-mer et que les élèves seront à l’avenir sélectionnés notamment en fonction de critères sociaux. Selon le rapport, une fois sortis de ces classes préparatoires, des élèves d’origine modeste pourraient ensuite passer un concours spécial pour accéder aux différentes écoles du service public. Un nombre de places leur sera réservé, autour de 10% par promotion, selon les informations de franceinfo.

Par ailleurs, les concours classiques d’accès à ces différentes écoles de la haute fonction publique seront totalement refondés pour sélectionner des fonctionnaires plus en phase avec la réalité du terrain. Le rapport préconise que l’ENA, l’École nationale d’administration, change de nom au profit de l’École d’administration publique (EAP).

Frédéric Thiriez, ancien président de la Ligue de football professionnel, a été chargé de cette mission de réforme de la formation à la haute fonction publique par le chef de l’État en avril 2019, à l’issue du Grand débat. L’objectif du texte est de faire des propositions pour que les plus hauts serviteurs de l’État soient plus représentatifs de la société. Le rapport Thiriez est parti d’un constat de manque d’équité sociologique et géographique de la haute fonction publique. Les classes supérieures sont surreprésentées et la plupart de ceux qui préparent les concours le font à Paris.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *