Ahh ! Apple et la presse ! L’idylle est généralement de courte durée entre les éditeurs et la firme de Cupertino, souvent taxée d’un peu trop gourmande alors que le secteur est toujours en crise et peine à trouver des relais de croissance dans le numérique.Depuis plusieurs mois, Apple prépare en effet un abonnement général à Apple News (basée sur le rachat de « Texture »), une sorte de Netflix à 10€/mois avec accès illimité à un certain nombre de titres. D’après le Wall Street Journal, les groupes de presse auraient été tentés par le deal, jusqu’à ce qu’Apple annonce la couleur : Tim Cook voudrait 50% des revenus directs ! Autre source de discorde, Apple refuse toujours de fournir les coordonnées des abonnés aux journaux, une pratique qui permettait jusque là de générer des revenus avec les données ou de pousser au renouvellement des abonnements ou des formules voisines.

Enfin, les grands quotidiens comme le New York Times, ou le Washington Post facturent déjà entre 10 et 15$ par mois pour un abonnement standard, voire même 39$ pour le Wall Street Journal ! En faisant baisser les prix, ces derniers craignent de perdre des clients direct au profit de l’offre globale, moins rentable, et anonymisant leurs lecteurs.

Pour l’heure, ces 3 grands sites préfèrent de loin Apple News, qui reverse 70% des revenus aux éditeurs, Apple se gardant ses fameux 30% habituels. Mieux, la « taxe Apple » passe à 15% dès la seconde année !

Le service semblait prévu pour la fin 2019, mais en l’absence de deal avec les principaux journaux US, difficile pour Apple de convaincre ses abonnés. A moins que la partie magazine soit alléchante et combles tous les partis…

Source