Des voyageurs agglutinés par centaines dans les grandes gares, perdus sur des quais sans information, patientant longtemps pour un train qui n’arrivera pas… Cette matinée de vendredi a été sévèrement perturbée par une grève surprise de personnels de la SNCF.

Les conducteurs ont décidé de débrayer pour réclamer la présence d’un contrôleur dans chaque train, après un accident mercredi après-midi dans les Ardennes. Un train avec 70 passagers avait percuté un convoi exceptionnel sur un passage à niveau et le conducteur, « seul et isolé », reproche la CGT, a dû « traiter une multitude de procédures réglementaires et gérer les usagers ».

Cet après-midi, les négociations se poursuivent entre la direction et les syndicats pour tenter de trouver une issue à ce mouvement qui plombe cette journée de départs en vacances de la Toussaint.

1. Une foule impressionnante agglutinée dans la gare du Nord

DR DR  

2. Gare de Lyon, c’est la pagaille sur les quais

LP/Delphine Goldsztejn LP/Delphine Goldsztejn  

3. Gare de Lyon, les voyageurs attendent leur TGV

LP/Delphine Goldsztejn LP/Delphine Goldsztejn  

4. Les gilets rouges de la SNCF tentent d’informer les voyageurs gare de Lyon

LP/Delphine Goldsztejn LP/Delphine Goldsztejn  

5. « Planté à Saint-Lazare », commente le voyageur qui a pris ce cliché

DR DR  

6. « Circulation ferroviaire perturbée », répètent les panneaux d’information

DR DR  

7. Gare du Nord, une internaute rage : on est « parqués comme des animaux »

DR DR  

8. Les tourniquets n’ont pas été ouverts gare du Nord, certains voyageurs escaladent les grilles

LP/Laurence Allezy LP/Laurence Allezy  

9. Gare du Nord, les files d’attente s’allongent…

LP/Delphine Goldsztejn LP/Delphine Goldsztejn  

10. Valises et sacs à dos patientent en gare de Nice

REUTERS/Eric Gaillard REUTERS/Eric Gaillard