Graphiste illustrateur 2D/3D : Dossier sur le métier

Spread the love
  • Yum

Pour créer des images animées dans un jeu vidéo, il faut absolument recourir aux services d’un graphiste illustrateur 2D/3D. Ce professionnel est connu pour manier les images, les textures, les personnages et les lumières.

Le secteur d’intervention du graphiste illustrateur 2D/3D s’étend bien plus que l’univers des jeux vidéo. On le voit aussi dans le secteur de la publicité, du cinéma, du design et de l’édition. Dans le monde du multimédia, il tient un rôle important. Mais en quoi consiste exactement son métier ? Comment devenir graphiste illustrateur 2D/3D ?

Le graphiste illustrateur 2D/3D, un véritable artiste

Le graphiste illustrateur (ou illustratrice) 2D/3D, est avant tout un artiste dessinateur. Il est en mesure de travailler sur tous les types de supports numériques. On mentionne notamment les sites web, les publicités et les newsletters. Sur un projet de jeu vidéo, il est en étroite collaboration avec le game designer et le scénariste. Cet expert est chargé de transformer en images les directives de ces derniers.

Ce technicien effectue des croquis préparatoires. Ensuite, il leur donne vie. Il incombe au graphiste illustrateur de choisir les tons, les textures et les lumières. Il est responsable du graphisme et de l’animation du jeu. Sa mission est d’élaborer un univers visuel attrayant qui séduira les joueurs. Il doit éviter que ces derniers se lassent. Tout au long de sa mission, ce technicien utilise de nombreux logiciels 2D ou 3D.

Les outils les plus utilisés dans ce domaine sont Photoshop, 3ds Max, Maya, Illustrator et Paint Shop Pro. A la liste viennent s’ajouter la tablette graphique, les scanners et les ordinateurs intégrant des logiciels spécifiques. Le graphiste illustrateur fera en sorte de s’adapter aux exigences des membres de l’équipe, tout particulièrement les programmeurs.

Des formations pour devenir graphiste illustrateur 2D/3D

Pour devenir graphiste illustrateur 2D/3D, il est recommandé de suivre certaines formations. En général, celles-ci vont du bac + 2 au bac plus 5. En voici quelques-unes.

  • BTS métiers de l’audiovisuel option métiers de l’image: Il s’agit d’un parcours se portant surtout sur la culture audiovisuelle et artistique.
  • Licence pro techniques du son et de l’image: Cette formation est dédiée aux réalisateurs audiovisuels et multimédias.
  • DNA – diplôme national d’art options : Ce parcours fait bénéficier d’enseignements techniques et artistiques.
  • Diplôme Ina motion designer: Ce type d’enseignement vous permet de plonger dans l’univers du graphisme, de la typographie et de l’animation 2D et 3D.
  • DSAA – diplôme supérieur d’arts appliqués option graphisme
  • DNSEP – diplôme national supérieur d’arts plastiques
  • Ensba (École nationale supérieure des Beaux-Arts)
  • École nationale du jeu et des médias interactifs numériques

Outre ces formations, il est important de cultiver ou posséder certaines qualités.

Un professionnel créatif et passionné

Outre les compétences techniques, le graphiste illustrateur 2D/3D doit posséder une grande créativité. Il n’est jamais pris au dépourvu. Ce professionnel a toujours des idées à proposer à ses clients. Par ailleurs, il est passionné et curieux de son domaine. Il est toujours à l’affût des nouveautés dans le monde du jeu vidéo. Il s’informe constamment sur l’évolution technologique. Le graphiste illustrateur a aussi une très grande curiosité.

graphiste

A part cela, il a des compétences dans l’art de dessiner. D’ailleurs, c’est cette qualité qui lui permet de donner vie aux personnages. Comme le graphiste illustrateur sera amené à travailler avec le directeur artistique et les développeurs, il devra avoir un bon relationnel. Enfin, cet expert est soucieux des délais de production et sait parfaitement travailler sous pressions.

A propos du salaire et de l’évolution de carrière du graphiste illustrateur 2D/3D

La plupart des graphistes illustrateurs 2D/3D débutants gagnent environ 1900 euros brut par mois. Si l’on bénéficie de plusieurs années d’expériences dans ce domaine, la rémunération peut s’élever jusqu’à 3000 euros brut par mois. Il est important de souligner que si l’on est un graphiste indépendant, il est possible d’opter pour un forfait à la mission. Dans ce cas, on peut gagner jusqu’à 1000 euros par jour ou plus. Cela dépend surtout de la taille de la structure et du type de projet confié à l’expert.

La carrière du graphiste illustrateur peut évoluer. Avec les années, il est possible pour lui d’exercer d’autres postes. Ainsi, on voit de nombreux graphistes illustrateurs devenir directeur artistique, concepteur graphiste ou chef de projet. En tout cas, pour ce métier, il existe de nombreuses offres en agences. Et avec la prédominance de la 2D et la 3D, les opportunités ne manquent pas.

Leave a Reply

%d bloggers like this: