Google veut faciliter l’analyse des données de santé dans le Cloud

Spread the love
  • Yum

Google veut faciliter l'analyse des données de santé dans le Cloud

Google a étendu la disponibilité de son API “Cloud Healthcare” dans le but d’améliorer l’interopérabilité des soins de santé et d’aider les fournisseurs à obtenir des informations à partir d’une myriade de sources de données médicales.

L’API Cloud Healthcare de Google permet aux organismes de santé de collecter et de gérer différents types de données médicales via le cloud, notamment les normes DICOM (Digital Imaging and Communications in Medicine), Health Level 7 et Fast Healthcare interoperability Resource. Ces données peuvent être alimentées par des programmes d’analyse et de machine learning afin que les prestataires de soins de santé puissent identifier des modèles qui pourraient les aider à améliorer les soins aux patients.

Comme le note Google, rassembler une vue unifiée de la multitude de formats de données et d’entrées représente souvent un “effort herculéen”, notamment en raison de la nature très fragmentée des systèmes de santé. La firme espère que l’analyse des données saisies par l’IA et le machine learning permettra d’identifier des modèles qui pourraient contribuer à améliorer les résultats des patients : une question qui a pris une place centrale alors que les prestataires de soins de santé du monde entier s’efforcent de réagir à la pandémie de Covid-19.

« Nous savons que la pandémie affecte différemment chaque aspect du secteur de la santé et que les besoins des organisations évoluent rapidement » a déclaré Google dans un article de blog.  « Notre objectif est de mettre notre expertise technologique au service de vos experts, afin que les organismes de santé puissent se concentrer sur la fourniture des meilleurs soins au plus grand nombre. »

publicité

Le sujet délicat de l’interopérabilité

Google a lancé son API “Cloud Healthcare” dans une version à accès anticipé en mars 2018. L’entreprise travaille en partenariat avec la clinique Mayo depuis 2019 pour démontrer comment la technologie d’IA basée sur le cloud pourrait transformer la prestation des soins de santé. La clinique Mayo utilise depuis lors l’API Cloud Healthcare de Google pour permettre le stockage et l’interopérabilité de ses données cliniques, a déclaré Google.

« Nous sommes à une époque où la technologie doit fonctionner rapidement, en toute sécurité et, surtout, d’une manière qui favorise notre dévouement envers nos patients. L’API Google Cloud Healthcare accélère la liquidité des données entre les parties prenantes, et en retour, nous aidera à mieux servir nos patients » a déclaré le Dr John Halamka, président de la Mayo Clinic Platform.

La question de l’interopérabilité reste un sujet délicat dans le domaine des soins de santé. Les batailles sur les formats de données et les obstacles à la propriété des données ont pour effet de relier les systèmes de santé et de mettre les données des patients à la disposition des professionnels de la santé à tout moment et en tout lieu.

Google a déclaré que son API “Cloud Healthcare” était conçue pour s’adapter et soutenir l’interopérabilité et l’accès des patients. Elle a ajouté que la pandémie de Covid-19 avait rendu le besoin d’une interopérabilité accrue des données plus important que jamais. Ailleurs, le géant de l’internet a exploité sa technologie mobile pour contribuer aux efforts de suivi de l’épidémie de coronavirus, notamment grâce à un partenariat avec Apple qui a permis d’introduire la recherche des contacts (Covid-19) sur les smartphones.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *