Google Meet étend son offre gratuite et illimitée jusqu’en juin

Spread the love
  • Yum

Lors de la première vague de confinement dans le monde, la demande pour les services de visioconférence a soudainement augmenté, puisqu’il s’agissait d’outils essentiels pour assurer les collaborations en télétravail. Et afin de répondre à cette hausse de la demande, Google a décidé de rendre son service Google Meet plus accessible.

En substance, Google Meet est devenu disponible pour tous les utilisateurs d’un compte Gmail (mais n’était plus réservé aux utilisateurs de G Suite). Et en plus de cela, Google a également proposé une offre gratuite qui permet de faire des visioconférences de 24 heures (donc, quasiment illimité).

Néanmoins, cette offre est provisoire et initialement, elle ne devait être valable que jusqu’au 30 septembre 2020. Par la suite, la firme de Mountain View a étendu la durée de cette offre gratuite et illimitée jusqu’au 31 mars 2021. Et cette semaine, Google annonce que finalement, on pourra profiter de cette offre jusqu’au mois de juin 2021.

Cette décision de Google reflète probablement le fait qu’un retour à la normale n’est pas encore prévu. Mais lorsque gratuite et illimitée de Google Meet ne sera plus disponible, les utilisateurs non payants seront restreints à des visio ne dépassant pas les 60 minutes. Bien entendu, il est toujours possible qu’en fonction de l’évolution de la situation sanitaire dans le monde, Google étende encore cette offre.

Pendant ce temps, Zoom pense déjà au monde post-COVID

Comme Google Meet, Zoom est devenu extrêmement populaire durant la pandémie. Cet autre outil de visioconférence que personne ne connaissait en 2019 est devenu l’un des services les plus utilisés dans le monde en 2020. Et la croissance du nombre d’utilisateurs de Zoom a d’ailleurs permis à l’entreprise d’avoir une croissance de 326 % de ses revenus.

Par ailleurs, aujourd’hui, Zoom pense déjà au monde post-covid. Il faut en effet savoir que de nombreuses entreprises envisagent déjà d’adopter un modèle hybride entre télétravail et présentiel, même lorsque la situation sanitaire permettra un retour au bureau.

Mais outre cela, Zoom veut également étendre les usages de ses technologies de visioconférence. Récemment, l’entreprise a annoncé un SDK pour les développeurs. Ce SDK doit permettre aux développeurs de sites web ou d’applications mobiles de greffer les solutions de Zoom et d’y intégrer des fonctionnalités d’appels vidéo.

Par exemple, un site de e-commerce pourra intégrer Zoom, afin d’utiliser les appels vidéo pour discuter avec des clients. L’utilisation de ce SDK sera gratuite dans un premier temps, pour les 10 000 premières minutes, chaque mois. Mais une fois cette limite atteinte, l’offre devient payante pour les développeurs.

4.4 / 5

99,3 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: