Google Maps fait le plein de nouveautés grâce à l’IA

Spread the love
  • Yum

En plus de 16 ans d’existence, Google Maps a été constamment amélioré. Fidèle à sa tradition, la firme de Mountain View a annoncé hier une série de nouvelles innovations, permises par ses avancées dans le domaine de l’intelligence artificielle, qui vont encore venir perfectionner le service de cartographie en ligne.

La principale nouveauté fonctionnalité est le Live View. Basée sur la réalité augmentée, elle permet de se guider à l’intérieur d’un bâtiment. Un outil qui peut s’avérer extrêmement précieux si vous vous perdez dans une gare ou un aéroport, ou encore dans un centre commercial. Dans un billet de blog, Google en a dit plus sur le fonctionnement de cette option :

Live View repose sur une technologie que nous appelons localisation globale, qui a recours à l’IA pour analyser des milliards d’images Street View et ainsi comprendre votre orientation. Grâce à de nouvelles avancées qui nous aident à calculer l’altitude exacte et le placement des objets à l’intérieur d’un bâtiment, nous pouvons désormais proposer Live View dans les endroits où l’on se perd le plus souvent.

Choisir le mode de déplacement le plus écologique sera désormais possible

Pour l’heure, ce service n’est toutefois disponible que dans certains centres commerciaux aux États-Unis à Chicago, Los Angeles, San Francisco, ou encore Seattle. Au cours des prochains mois, il sera déployé dans des villes comme Tokyo et Zurich, avant, on l’espère, une arrivée dans l’Hexagone.

D’autres innovations ont été annoncées par Google, telles que la possibilité de planifier ses sorties en tenant compte de la météo et de la qualité de l’air, à travers une série de calques qui seront présents sur les cartes. Les prévisions météo seront disponibles dans le monde entier prochainement, mais la qualité de l’air ne sera lancée qu’aux Etats-Unis, en Australie et en Inde, dans un premier temps.

Autre nouveauté intéressante : Google développe actuellement un modèle d’itinéraire qui permet d’optimiser sa consommation de carburant « en fonction de facteurs tels que le degré de pente d’une route ou les ralentissements dus aux embouteillages. » La possibilité sera ainsi donnée au conducteur d’opter « par défaut pour l’itinéraire le moins émetteur de CO2 lorsque cet itinéraire donne sensiblement la même heure d’arrivée que l’itinéraire le plus rapide. »

Enfin, Google va aussi lancer une nouvelle interface de guidage qui permet d’opter pour le mode de transport le plus écologique lors de son déplacement. La firme de Mountain View précise : «Par exemple, si vous êtes un cycliste convaincu, nous vous présenterons davantage d’itinéraires à vélo. Si vous vivez dans une ville comme Paris, New York, Londres, ou Buenos Aires, où les gens privilégient souvent le métro, nous donnerons plus de visibilité à ce mode de transport pour vous permettre d’accéder rapidement à l’itinéraire. »

Leave a Reply

%d bloggers like this: