Google le réitère : pas de poissons d’avril en 2021

Spread the love
  • Yum

C’est la deuxième année consécutive, la deuxième fois que Google ne fêtera pas le 1er avril comme il avait l’habitude de le faire, les années précédentes. « Comme vous vous en souvenez, l’année dernière, nous avons pris la décision de suspendre notre tradition de longue date sur Google de célébrer le poisson d’avril », écrivait le vice-président du marketing de Google dans un mail obtenu par Business Insider.

« Alors qu’une grande partie du monde est toujours aux prises avec de sérieux défis, nous pensons que nous devrions à nouveau mettre en pause les blagues pour la journée du poisson d’avril cette année […] par respect pour tous ceux qui combattent le COVID-19 », ajoutait l’homme, préoccupé par la situation sanitaire.

Google avait l’habitude d’être de la partie par le passé, et répondre à l’appel du 1er avril et ses blagues par des nouveaux jeux disponibles sur ses services et son moteur de recherche. Par respect au personnel soignant et aux personnes concernées par la crise sanitaire, la société ne le réitère pas, bien qu’il ne s’agisse pas d’une décision dans le but d’endiguer quelconque « fake news ».

Lire aussi – 10 jeux cachés sur Google pour vous amuser seul ou entre amis

En effet, habituellement sur la toile, les opérations marketing des marques et les médias sont davantage motivés à faire de fausses annonces, plutôt que de simplement partager des choses amusantes et bon enfant. Sur ce point, il est raisonnable de limiter de rester prudent et particulièrement dans un climat tendu comme celui actuellement.

Une mauvaise expérience en 2016

Cela dit, le politiquement correct n’a pas toujours été garanti par Google et la firme s’est déjà excusée en 2016, alors qu’elle avait ajouté une animation sur sa messagerie Gmail faisant apparaître un personnage des Minions lors d’une manipulation des utilisateurs. En cas d’envoi professionnel, administratif ou dans le cadre d’un décès, Google s’était rendu à l’évidence que son animation n’était pas la bienvenue dans certains cas.

Sur ce terrain, Google n’est pas le seul à se questionner. En 2019, un an avant la pandémie, Microsoft diffusait déjà un mémo à ses employés au sujet de son avis sur la question. La société estimait qu’elle avait bien plus à perdre qu’à gagner en essayant d’être drôle. Volkswagen, renommée « Voltswagen », n’est pas de cet avis cette année.

Leave a Reply

%d bloggers like this: