Google Chrome accélère son processus de mises à jour

Spread the love
  • Yum

Si Google Chrome est aujourd’hui le navigateur le plus utilisé dans le monde, c’est en partie grâce à sa prise en charge par Google qui, en plus de proposer de nombreuses fonctionnalités de sécurité (via Safe Browsing), met également à jour le navigateur très régulièrement.

Actuellement, Google fournit une mise à jour majeure de Chrome, appelée « milestone », toutes les six semaines. Et cette semaine, nous apprenons que la firme de Mountain View va améliorer la fréquence de ces mises à jour.

Bientôt, les utilisateurs du navigateur pourront profiter d’une mise à jour majeure, avec de nouvelles fonctionnalités, toutes les quatre semaines. « Depuis plus d’une décennie, Chrome a franchi une nouvelle étape toutes les 6 semaines, offrant sécurité, stabilité, rapidité et simplicité à nos utilisateurs et au Web. Au fur et à mesure que nous améliorions nos processus de test et de publication pour Chrome et déployions des mises à jour de sécurité toutes les deux semaines pour améliorer notre déficit de correctifs, il est devenu clair que nous pouvions raccourcir notre cycle de publication et proposer de nouvelles fonctionnalités plus rapidement », peut-on lire dans une annonce publiée dans le blog du projet Chromium.

« Pour cette raison, nous sommes ravis d’annoncer que Chrome prévoit de passer à la publication d’un nouveau jalon toutes les 4 semaines, à commencer par Chrome 94 au troisième trimestre de 2021 », indique également la firme de Mountain View.

Néanmoins, puisque cette accélération du processus de mises à jour peut ne pas convenir aux entreprises (qui doivent déployer ces mises à jour sur un grand nombre d’appareils), Google propose également une option qui permettra aux administrateurs de ne déployer les mises à jour majeures que toutes les 8 semaines. Lorsque cette option est choisie, les mises à jour de sécurité seront déployées toutes les deux semaines, mais ces mises à jour n’incluront pas toutes les nouveautés. Et sur le système d’exploitation ChromeOS, Google proposera également un choix entre plusieurs versions stables.

Google Chrome s’apprête également à éradiquer les cookies tiers et le pistage individuel (ce qui devrait aussi rassurer ses utilisateurs)

Cette accélération du processus de mise à jour devrait rendre le navigateur de Google encore plus attractif, puisque les utilisateurs recevront les nouvelles fonctionnalités ainsi que des mises à jour liées à la sécurité encore plus rapidement.

Sinon, on notera également que cette nouvelle fréquence des mises à jour de Chrome est annoncée alors que Google s’apprête à éradiquer les cookies tiers. Pour rappel, ce sont les cookies qui peuvent être utilisés par plusieurs sites, et qui peuvent donc permettre un suivi de l’activité de l’internaute entre plusieurs noms de domaine à des fins publicitaires.

De nombreux navigateurs, dont Safari et Mozilla Firefox, ont déjà déclaré la guerre à ces cookies. Et par ailleurs, Google va également bannir ceux-ci.

Mais avant de procéder à ce blocage, la firme devra d’abord trouver une alternative qui permettra aux sites de générer des revenus publicitaires via des expériences personnalisées, tout en respectant mieux la vie privée des utilisateurs.

Google a déjà donné un aperçu des technologies qui pourraient remplacer les cookies tiers afin d’assurer la pertinence des publicités affichées sur les sites web. Parmi ceux-ci, il y a une technologie appelée Federated Learning of Cohorts ou FLoC.

Selon les explications de Google : « Federated Learning of Cohorts (FLoC) propose une nouvelle façon pour les entreprises d’atteindre les personnes avec un contenu et des publicités pertinents en regroupant de grands groupes de personnes ayant des intérêts similaires. Cette approche cache efficacement les individus ‘dans la foule’ et utilise le traitement sur l’appareil pour garder l’historique Web d’une personne privée sur le navigateur. »

Cette semaine, Google a encore réitéré ses engagements en matière de vie privée, en expliquant qu’une fois qu’il bloquera les cookies tiers sur Chrome, il ne replacera pas ceux-ci par de nouveaux moyens de pistage individuel des internautes.

« Aujourd’hui, nous expliquons clairement qu’une fois les cookies tiers supprimés, nous ne créerons pas d’autres identifiants pour suivre les individus lorsqu’ils naviguent sur le Web, et nous ne les utiliserons pas non plus dans nos produits », a clarifié le géant d’internet.

En substance, la firme est confiante qu’elle trouvera des solutions permettant une expérience publicitaire personnalisée sur internet, sans que les internautes soient pistés.

3.9 / 5

24,6 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: