Annie Leibovitz n’a sans doute jamais été payée directement par Apple, mais la photographe a pourtant souvent plébiscité l’iPhone et son appareil photo.

Déjà en 2011, celle qui a été rendu célèbre pour avoir shooté John Lennon et Yoko Ono pour Rolling Stone, faisait l’apologie de l’iPhone 4s, le premier smartphone à proposer une qualité décente pour réaliser des clichés. « C’est une époque intéressante, vous savez, avec l’iPhone. C’est l’appareil photo compact de notre époque. Je continue à apprendre à m’en servir mais c’est super. C’est un stylo, c’est un notebook, c’est si accessible et facile, je ne peux pas vous dire le nombre de fois où les gens me montrent des photos de leur enfant (ndr : sur iPhone) » avait-elle alors déclaré.

En 2016, la jeune femme accompagnait même Steve Jobs (à titre posthume) pour son entrée au très courtisé Hall Of Fame. Enfin, encore en 2017, Leibovitz avait inspiré le travail des ingénieurs pour créer le fameux mode portrait et ses différentes déclinaisons sur l’iPhone X.

C’est donc une véritable prise de guerre pour Google, qui a présenté hier son Pixel 3, un appareil qui ne se distingue pas vraiment de la concurrence en terme de spécifications, mais qui a largement misé sur la photo. Annie Leibovitz a donc utilisé le smartphone pour un projet personnel de « création de portrait à travers le monde*/q*. On ne sait pas s’il s’agit là d’un partenariat rémunéré, mais dans tous les cas, le Pixel s’est toujours distingué par ses qualités photographiques et il ne parait pas délirant qu’il soit adoubé une nouvelle fois par des photographe de renom. L’un des atouts de ce modèle équipé de la puce « Pixel Visual Core » est notamment de pouvoir prendre une rafale de photos à chaque prise (grâce au mode « Photobooth »), et de choisir ensuite le meilleur cliché -chose que propose déjà l’iPhone depuis quelques temps, mais passons.

La firme propose également une fonction dite « Super Res Zoom » qui utilise des algorithmes pour faire grimper artificiellement la résolution lorsque vous zoomer sur un sujet. Autre fonctionnalité phare, « Night Sight » permet d’obtenir des clichés en faible lumière, comme s’ils avaient été pris en plein jour -un atour récurrent du Pixel depuis plusieurs années déjà. Google n’a d’ailleurs pas pu s’empêcher de comparer son téléphone à un iPhone XS, comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous -dont on se demande d’ailleurs si le mode HDR était bien actif !

Enfin, notons l’arrivée d’un mode « Selfie de groupe » (ci-dessus) grâce à une caméra grand-angle située sur la partie frontale (dans l’encoche) et qui permet de gagner jusqu’à 140% d’angle par rapport à un iPhone. Il est vrai que la caméra Facetime de l’iPhone XS n’est pas vraiment taillé pour faire des selfies à plusieurs…