GitHub sera de nouveau disponible pour les développeurs basés en Iran

Spread the love
  • Yum

GitHub sera de nouveau disponible pour les développeurs basés en Iran

GitHub échappe aux sanctions américaines ciblant les entreprises présentes en Iran. Le logiciel libre créé par Linus Torvalds a obtenu ce mardi une exemption américaine pour permettre aux développeurs basés en Iran d’utiliser toute sa gamme de services. Avant l’obtention de cette autorisation, les développeurs iraniens n’avaient qu’un accès limité à GitHub en raison des sanctions imposées par les États-Unis.

Pour rappel, le régime de sanctions actuel mis en place par Washington interdit à toute entreprise américaine de faire des affaires en Iran. Dans un post de blog publié par le PDG de GitHub Nat Friedman, la plateforme a confirmé avoir des comptes d’utilisateurs restreints basés en Iran, en Crimée, à Cuba, en Corée du Nord et en Syrie, autant de pays qui font l’objet de sanctions de la part de l’administration américaine. Pour les développeurs de ces pays, GitHub n’a fourni que des informations limitées sur ce qui peut être accessible.

“Pour les utilisateurs individuels, qui ne sont pas autrement restreints par les sanctions économiques américaines, GitHub offre actuellement des services limités aux utilisateurs de ces pays et territoires. Cela inclut un accès limité aux services du dépôt public de GitHub pour les communications personnelles uniquement”, explique GitHub.

publicité

Au tour de la Crimée et de la Syrie ?

La plateforme note également sur sa page consacrée aux contrôles commerciaux américains que les sanctions américaines s’appliquent à son service d’hébergement en ligne, GitHub.com, mais que son logiciel payant sur site – destiné aux utilisateurs professionnels – peut s’imposer comme une option pour les utilisateurs se trouvant dans ces circonstances.

“Les utilisateurs sont responsables de s’assurer que le contenu qu’ils développent et partagent sur GitHub.com est conforme aux lois américaines de contrôle des exportations”, indique GitHub sur la page.  Avec cette annonce, qui vaut au moins pour les développeurs basés en Iran, la société va maintenant lever toutes les restrictions et rétablir l’accès complet aux comptes concernés. L’obtention de cette exemption a pris deux ans, a fait valoir Nat Friedman, et a impliqué “un processus long et intensif de plaidoyer pour un accès large et ouvert” auprès de l’Office américain de contrôle des avoirs étrangers.

Le dirigeant a ajouté que la société allait maintenant travailler avec le gouvernement américain pour obtenir des licences similaires à destination des développeurs basés en Crimée et en Syrie. Le mois dernier, GitHub a lancé une nouvelle évaluation de la sécurité pour les demandes de retrait, appelée “examen de la dépendance”. Le nouvel outil donnera aux développeurs une vue d’ensemble des dépendances qui sont ajoutées ou supprimées d’un projet, du moment où elles sont mises à jour, du nombre de projets qui reposent sur une dépendance, ainsi que de toute information de vulnérabilité qui y est associée, a déclaré GitHub.  

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: