Il y a quelques semaines, une délégation de “gilets jaunes” avait été reçue par le Haut commissariat aux droits de l’homme, situé à Genêve

Les Nations unies s’inquiètent d’un “usage excessif de la force” contre les “gilets jaunes” lors des manifestations. La Haute commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Michelle Bachelet, a réclamé, mercredi 6 mars, “une enquête approfondie” après les nombreuses accusations de violences policières portées par les manifestants. 

Lors de son discours, prononcé devant les Conseil des droits de l’homme, Michelle Bachelet n’a pas réclamé d’enquête internationale mais a demandé à Paris de mener des investigations.  

Nous encourageons le gouvernement (français) à poursuivre le dialogue et demandons urgemment une enquête approfondie sur tous les cas rapportés d’usage excessif de la force.Michelle Bacheletdevant le Conseil des droits de l’homme

Il y a quelques semaines, une délégation de “gilets jaunes” avait été reçue par le Haut commissariat situé à Genève, note La Tribune de Genève