“L’ambiance est très tendue, c’est extrêmement inhabituel par rapport aux dernières manifestations” : le récit d’Aline Leclerc

Notre journaliste sur place raconte : 

Il y a beaucoup plus de manifestants que d’habitude. Nous nous y attendions, puisque les figures du mouvement avaient lancé un appel “La France à Paris” pour cet acte XVIII. 

Ce matin, différents cortèges sont partis de plusieurs gares parisiennes et ont convergé vers les Champs-Elysées.

Selon le témoignage de plusieurs manifestants, des groupes de black blocs ont remonté l’avenue en courant, vers la place de l’Etoile, et ont chargé directement les forces de l’ordre présentes sur place. La présence d’autonomes et de membres de la gauche radicale était attendue. Certains de leurs sites Internet emblématiques avaient ainsi appelé à manifester leur colère “autrement que par les mots”. 

Aux envois de projectiles des black blocs ont répondu ceux des lacrymos par la police. Les manifestants ont donc été repoussés sur l’avenue, où on compte à cette heure trois barricades en feu fabriquées avec du mobilier de chantier déjà présent sur place, ainsi que dans les rues adjacentes.   

L’ambiance est très tendue, c’est extrêmement inhabituel par rapport aux dernières manifestations.