« Gilets jaunes » à Toulouse : Une interpellation, 49 contraventions et des joutes verbales avec des commerçants – 20 Minutes

Spread the love
  • Yum
Des moments de tension ont eu lieu samedi à Toulouse, entre « gilets jaunes » et militants anticapitalistes d’une part, et représentants des commerçants d’autre part. — Rémy Gabalda / AFP

Pas de dégradation, mais une interpellation pour « délit » et 49 contraventions de quatrième classe pour « participation à une manifestation interdite ». C’est le bilan de ce premier samedi de déconfinement à Toulouse, qui a vu des groupes épars de « gilets jaunes » reprendre leurs actions en centre-ville après deux mois d’interruption.

Prévu en début d’après-midi devant l’hôpital Purpan, un rassemblement de « gilets jaunes » a finalement été annulé. Sud Santé et la CGT du CHU de Toulouse s’étaient dissociés de cet appel, après une première manifestation commune lundi, le jugeant « contre-productif » pour les revendications des soignants.

Le maire Jean-Luc Moudenc au soutien des commerçants

Des dizaines de commerçants ont par ailleurs manifesté dans le centre-ville, avec le soutien du maire LR Jean-Luc Moudenc. « L’enjeu est de nous laisser nous refaire une santé, nous laisser travailler, de pas faire peur aux clients », a souligné Jean-Marc Martinez, président de la Fédération des commerçants de Toulouse à l’origine de l’action.

Des échanges verbaux tendus les ont opposés à des « gilets jaunes » et militants anticapitalistes. La police, déployée en nombre, a ensuite demandé la dispersion des différents manifestants, conformément à un arrêté préfectoral pris jeudi pour interdire tout rassemblement sur la voie publique de plus de 10 personnes.

9 partages

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *