Le procès des Balkany s’est ouvert lundi à Paris, sans Isabelle, toujours hospitalisée après sa tentative de suicide.

Un procès qui fait largement parlé de lui…. et un peu sourire aussi.

“70, ça me suffit”

Lundi, à la sortie de l’audience, l’avocat Eric Dupont-Moretti s’est exprimé au micro de plusieurs médias. “Madame Balkany est dans un état psychologique très fragile, c’est incontestable. Son mari, qui a 71 ans, il l’a découvert inanimée, il la pensait morte”, a commencé l’avocat…. Qui est ensuite coupé par son client. « 71 ans bientôt, ne me vieillissez pas. 70, ça me suffit. » 

Les relations semblent tendues entre les deux hommes.

Les Tontons flingueurs

Mercredi, autre couac : en plein procès, la sonnerie du téléphone de Patrick Balkany a dérangé les discussions, ont constaté plusieurs journalistes présents dans la salle.

Une sonnerie pas très discrète qui plus est… la musique récurrente dans les Tontons flingueurs !