Une déclaration de Laurence Bloch, directrice de France Inter.

micro France Inter micro France Inter © Radio France / Christophe Abramowitz
« Dans quelques jours toutes les têtes de liste des partis les plus représentatifs pour les élections européennes seront connues et la campagne électorale sera ainsi lancée.

Pour éviter tout soupçon de conflit d’intérêt qui pourrait affecter l’image de France Inter et troubler ses auditeurs, la direction et Léa Salamé, en plein accord, ont pris la décision d’acter le retrait de la journaliste de l’antenne dès la fin du mois de mars au regard de sa situation personnelle, son compagnon Raphaël Glucksmann ayant annoncé, ce matin même, prendre la tête de la liste « Place Publique » avec Claire Nouvian.

La direction tient à saluer la volonté de Léa Salamé de protéger l’intégrité de son métier de journaliste en renonçant à couvrir les élections européennes, cœur de son métier de journaliste politique.

En s’éloignant de l’antenne plusieurs semaines avant même le début de la campagne officielle, elle crée une jurisprudence qui l’honore.

Dès le lundi 27 mai,  elle retrouvera l’antenne pour co-animer le 7/9 de France Inter avec Nicolas Demorand. Alexandra Bensaid assurera son remplacement. »