Forgotten Fields : un jeu narratif touchant et empreint de nostalgie

Spread the love
  • Yum

En ce dimanche après-midi, Sid, un jeune auteur, est en panne totale d’inspiration. S’il a connu un beau succès lors de la sortie de son premier roman, en écrire un second semble une tâche quasi insurmontable. Un mail de son éditeur est là pour rajouter un peu de pression : il lui faut envoyer un résumé de sa nouvelle histoire d’ici ce soir. Comme un signe du destin, l’écrivain est alors invité pour un diner chez sa mère. Une dernière visite dans la maison où il a grandi avant que celle-ci ne soit vendue le lendemain.

C’est ainsi que démarre le nouveau jeu narratif Forgotten Fields qui vient de sortir sur PC. Signé du studio indépendant Frostwood Interactive, ce titre est édité par Dino Digital. Il nous raconte cette journée pleine d’émotions où le jeune homme va tour à tour discuter avec ses vieux amis et retrouver les lieux qui ont bercé son enfance. Le récit se tourne donc souvent vers le passé que nous revivons par l’intermédiaire de flashbacks bien placés.

Un gameplay simplifié au service de l’histoire

Forgotten Fields verse fréquemment dans la nostalgie et la mélancolie. Les personnages évoquent leurs bons souvenirs et s’interrogent sur la relativité du temps. Le thème du processus créatif est également abordé et notre héros, qui était très inspiré lorsqu’il écrivait pour le plaisir, peine beaucoup plus depuis qu’il a fait de sa passion un métier. On peut aussi voir en creux une critique de l’industrie littéraire et culturelle au sens large, lorsque Sid semble regretter de devoir écrire pour un public cible et non pour son bonheur personnel.

Jamais difficile, le jeu se concentre avant tout sur l’histoire qui est remarquablement écrite et racontée. Quelques choix de dialogues et mini-quêtes viennent distraire le joueur mais rien de vraiment insurmontable. Ces petites phases d’action ne sont juste là que pour alterner avec les scènes contemplatives qui sont la base de cette fiction.

Autre motif de réjouissance : la bande-son exceptionnelle signée micAmic. Elle donne une épaisseur supplémentaire à certains moment clés. Le jeu est aussi réussi visuellement et on peut dire que son créateur, Armaan Sandhu, a su créer son style.

Forgotten Fields n’est bien sûr par exempt de quelques défauts. On regrette ainsi par moment une caméra capricieuse et pas toujours adaptée à certaines phases d’action. Le gameplay n’est pas non plus exempt de quelques bugs, notamment en jouant à la manette. Aucun n’empêche toutefois d’avancer dans l’aventure, comme c’est parfois le cas avec certains jeux triple A.

Il faut enfin noter que Frostwood Interactive n’en est pas à son coup d’essai et avait déjà signé Rainswept, un point and click d’enquête remarquablement réussi qui empruntait un peu à la série Twin Peaks.

Retrouvez Forgotten Fields sur Steam et GOG.com au prix de 9,17€. Une démo gratuite est disponible pour se faire une idée avant d’acheter.

Leave a Reply

%d bloggers like this: