Forcené au Lardin-St-Lazare en Dordogne : ce que l’on sait ce lundi matin – France Bleu

Spread the love
  • Yum

La traque du forcené continue ce lundi matin au Lardin-St-Lazare. 309 gendarmes sont mobilisés, ainsi que des hélicoptères, et des équipes cynophiles. Les recherches se concentrent toujours sur 4 km2 de terrain boisé et escarpé situés au dessus des papeteries de Condat. Mais “le fugitif n’est pas localisé”, selon le général Pétillot ce lundi matin, sur France Bleu Périgord : “Cette nuit nous avons poursuivi nos recherches, nous avons effectué des vérifications sur des indications que nous avons reçues.” 

“Nous continuons les investigations” confirme le préfet de la Dordogne à 7h ce lundi matin sur France Bleu Périgord. “Nous restons sur une opération de longue haleine, avec des investigations régulières pour arriver à un dénouement le plus favorable possible.” Il n’y a pas eu contact durant la nuit entre les gendarmes et le fugitif, selon Frédéric Périssat. Dans la journée de dimanche, l’homme avait ouvert de feu sur trois voitures de gendarme et sur l’un des hélicoptères.

La commune est toujours bouclée

Le préfet de la Dordogne réitère sa demande à la population du Lardin St-Lazare, 1.800 habitants, de rester chez elle ce lundi. Les écoles du secteur sont fermées ce jour : deux au Lardin, celle de la Bachellerie, et celle de Condat. Il n’y a pas de transports scolaires. Les entreprises du secteur sont appelées également à rester fermées. Les papeteries de Condat fonctionnent. Les routes menant au Lardin-St-Lazare sont coupées, des déviations sont mises en place.

“On est dans la même configuration que ce dimanche dans la journée”, expliquait la maire du Lardin-St-Lazare ce lundi à 8h sur France Bleu Périgord.  La mairie a rendez-vous avec le préfet ce lundi matin pour organiser la vie “confinée”. Comme la veille, les aides à domicile ont déjà pu se rendre chez les personnes fragiles, explique Françine Bourrat. Toutes les personnes nécessitant de l’aide en urgence ont été recensées, précise la maire. 

Deux enquêtes ouvertes

L’homme en fuite est un ancien militaire du 126e régiment d’infanterie de Brive. Ce samedi soir, fortement alcoolisé, il s’est rendu au domicile de son ex-femme au niveau de le Cité des Martreys au Lardin-Saint-Lazare, lourdement armé. Il a tenté de s’en prendre à l’ami de son ex-compagne. Les gendarmes, appelés, se sont cachés dans le jardin pour tenter d’interpeller le forcené. C’est alors que leur véhicule a été criblé de balles. Deux enquêtes ont été ouvertes : l’une pour tentative de meurtre sur le compagnon de l’ex du fugitive, l’autre pour tentative de meurtre sur les gendarmes (personnes dépositaires de l’autorité publique).

Un homme déjà condamné

L’homme de 29 ans a déjà été condamné quatre fois pour violences conjugales sur son ex-compagne, faits survenus en 2015, 2017, 2019 et 2020. A la fin de l’année dernière, il avait obtenu que sa peine de huit mois de prison ferme soit aménagée avec le port d’un bracelet électronique. Selon le procureur de la République de Périgueux, le fugitif est né en région parisienne, mais vit en Dordogne depuis ses 7 ans.

Leave a Reply

%d bloggers like this: