Finalement, Joe Biden n’obligera pas TikTok à vendre ses activités à Oracle

Spread the love
  • Yum

En août dernier, Donald Trump a surpris tout le monde en publiant un décret prévoyant l’interdiction de TikTok aux États-Unis. Concrètement, l’ancien président voulait forcer le réseau social chinois à céder ses activités américaines à des entreprises du pays, faute de quoi, il serait banni. Un rapprochement s’est alors opéré entre la plateforme et Oracle mais il n’a pas été validé par le gouvernement.

Joe Biden affine sa politique commerciale vis à vis de la Chine

La deadline fixée pour cette vente a ensuite été dépassée à plusieurs reprises sans que TikTok ne cesse ses activités aux USA. Le dossier arrive maintenant sur le bureau de Joe Biden qui doit se prononcer. À en croire le Wall Street Journal, ce dernier aurait choisi de temporiser.

Ainsi, l’accord d’hébergement conclu entre Oracle et TikTok est désormais «suspendu indéfiniment ». L’idée serait dans un premier temps de réexaminer la politique commerciale de Donald Trump vis à vis de la Chine avant de se prononcer sur le cas TikTok.

Dans une déclaration à la presse, mercredi, la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a précisé la position du démocrate sur le sujet, sans pour autant en dire plus sur le calendrier : « Nous évaluons les risques pesant sur les données américaines, y compris celles de TikTok, et nous les traiterons de manière décisive et efficace. »

Rien n’indique donc que le nouveau gouvernement sera plus clément vis-à-vis du réseau social chinois. D’ailleurs, Joe Biden n’est toujours pas revenu sur la liste noire établie par son prédécesseur sur laquelle figurent des compagnies telles que Huawei et Xiaomi. Pour rappel, cette dernière empêche les entreprises américaines de commercer directement avec ces entités.

Le PDG de Huawei a justement fait part récemment de son intention de s’entretenir avec Joe Biden afin de réinitialiser les relations entre sa compagnie et les États-Unis. Cité par l’AFP, Ren Zhengfei a déclaré : « Je serais heureux de recevoir de tels appels téléphoniques et le message porte sur le développement commun et le succès partagé. Les États-Unis veulent une croissance économique et la Chine veut aussi une croissance économique. »

4.7 / 5

9,6 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: