Fibre optique : Google allume son câble sous-marin Dunant

Spread the love
  • Yum

Fibre optique : Google allume son câble sous-marin Dunant

Le câble sous-marin transatlantique Dunant, initié par Google, est prêt à être mis en service. Ceci, près de deux ans et demi après l’annonce du lancement du projet visant à renforcer la capacité et la résilience du réseau pour les clients de Google Cloud. Opéré en collaboration avec Orange Marine en qualité de « en qualité de responsable de la partie française du câble », chargé de « la construction et l’exploitation de la station d’atterrissement sur la côte atlantique française », ce câble, dont l’édification a été lancée à l’hiver 2018, relie Virginia Beach, aux Etats-Unis, à Saint-Hilaire-de-Riez, en Vendée.

Il s’agit du 14e câble sous-marin de Google, devenu depuis plusieurs années un acteur majeur des « dorsales de l’internet ». Dunant est l’un des plus récents câbles sous-marins privés de Google, qui a également été à la manœuvre pour le câble Curie (entre le Chili et Los Angeles), Equiano (entre le Portugal et l’Afrique du Sud) ou encore Grace Hopper, un câble reliant New York à Londres, au Royaume-Uni, et à Bilbao, en Espagne.

Avec Dunant, Google « étend son réseau mondial pour ajouter de la capacité dédiée, de la diversité et de la résilience, tout en permettant l’interconnexion à d’autres infrastructures de réseau dans la région », fait-on valoir du côté du géant américain. Le câble de fibre optique mis en service par ce dernier a en effet la capacité de fournir un débit massif de 250 térabits par seconde à travers l’Atlantique. Des performances hors normes qui s’appuient notamment sur une technologie de multiplexage à répartition dans l’espace (MRS) à 12 paires de fibres, une innovation encore unique en son genre.

publicité

Des GAFA en pointe

La nouvelle capacité de Dunant devrait aider les clients à mieux exécuter les applications dans le cloud et à tirer profit des dernières nouveautés en matière de machine learning dans le cloud. Le prochain câble sous-marin à être mis en ligne sera le Grace Hopper, dont la mise en service est prévue pour 2022. Il dotera Google Cloud d’un réseau mondial de liens en fibre optique et de câbles sous-marins pour soutenir ses 24 régions de la plateforme Google Cloud, et plus de 100 emplacements de réseaux de diffusion de contenus sur le cloud.

Pour rappel, Alphabet, la maison mère de Google, a annoncé ce mercredi que sa branche cloud a généré des revenus de 3,83 milliards de dollars sur des pertes de 1,24 milliard de dollars pour le quatrième trimestre 2020. L’activité du cloud comprend Google Cloud Platform (GCP) et Google Workspace (anciennement G Suite). C’est la première fois qu’Alphabet publie les résultats de Google Cloud. Les revenus de Google Cloud pour l’année 2020 se sont élevés à 13,059 milliards de dollars, soit une hausse de 50 % par rapport à l’année précédente. Mais la société a subi une lourde perte de 5,61 milliards de dollars.

Le projet Dunant confirme l’importance croissante prise par les géants du numérique dans l’écosystème de la connectivité en fibre optique. « Aujourd’hui, le marché est peu à peu dominé par les GAFA, qui pourraient représenter 80 % de la bande passante transitant par les câbles sous-marins d’ici à 2 à 3 ans », expliquait Jean-Luc Vuillemin, le directeur Réseaux et Services Internationaux chez Orange, interrogé au printemps 2019 par ZDNet.

Selon l’institut Telegeography, bien que Google domine aujourd’hui ses concurrents sur le marché des câbles sous-marins, avec bientôt 15 câbles à son actif (dont cinq détenus en propre), le géant américain est suivi de près par les autres géants américains du numérique, que ce soit Facebook (12 câbles), Microsoft (5 câbles) et Amazon (5 câbles).

Leave a Reply

%d bloggers like this: