Fermer les lycées ? L’exécutif doit trancher ce jeudi – France Inter

Spread the love
  • Yum

Alors que la deuxième vague de Covid s’abat de plein fouet sur la France, le gouvernement envisage, dans le cadre évolutif du protocole sanitaire des écoles, de fermer les lycées. La décision sera tranchée ce jeudi 12 novembre lors d’un nouveau Conseil de Défense.

Dans la cour du lycée Bréquigny, Rennes, septembre 2020
Dans la cour du lycée Bréquigny, Rennes, septembre 2020 © AFP / Damien Meyer

La question de la fermeture des lycées va être tranchée jeudi lors d’un nouveau conseil de défense dédié au Covid-19, et réuni autour du président de la République, selon nos informations. Le Premier ministre, Jean Castex, tiendra dans la foulée une conférence de presse à 18h à Matignon.

Blanquer veut les maintenir ouverts

“La décision est pour demain en Conseil de défense”, nous indique une source haut placée au ministère de l’Éducation. “Jean-Michel Blanquer va tout faire pour maintenir les lycées ouverts et donner aux élèves un enseignement, même hybride”, poursuit cette source. Mais si la situation sanitaire l’exige, le ministère se pliera aux décisions prises au Conseil de Défense. “Il ne faut pas aller plus loin, on est allé au maximum de l’intrusion dans la vie privées des Français”, selon cette source. “Il ne faut pas avoir une vision mortifère du confinement”.

Sur les lycées, la tendance est au statu-quo, selon une autre source gouvernementale contactée par France Inter.

Face à l’aggravation de l’épidémie de Covid-19 et à une grogne naissante, le ministre de l’Éducation avait déjà annoncé jeudi dernier un renforcement du protocole sanitaire au lycée et l’annulation des épreuves de contrôle continu prévues dans le cadre du bac nouvelle formule. Afin de limiter les risques de contagion, il a autorisé les lycées à s’organiser avec le retour des cours en ligne mais “au moins 50 % d’enseignement en présentiel pour chaque élève”. Mais chaque établissement peut aussi s’organiser comme il le souhaite en privilégiant “l’accueil en demi-groupes”, “l’accueil par niveau” ou “le travail à distance un ou deux jours par semaine”, organisation prolongée ainsi jusqu’aux vacances de Noël.

Classes bondées, distanciation compliquée

Depuis le retour des vacances de la Toussaint, un mouvement de protestation montait dans certains lycées pour dénoncer un protocole sanitaire jugé, par beaucoup, insuffisant dans des classes souvent bondées et alors que l’épidémie continue de progresser. Les mesures de distanciation en vigueur depuis la rentrée “sont à l’évidence plus difficiles à appliquer au lycée, où les déplacements des élèves sont plus nombreux et plus fréquents, et l’organisation de la restauration scolaire plus complexe”, reconnaissait ainsi Jean-Michel Blanquer dans un courrier transmis aux chefs d’établissement, après avoir consulté les organisations syndicales.

Malgré ces nouvelles dispositions, plusieurs syndicats d’enseignants avaient maintenu leur appel à la grève de ce mardi : les personnels réclamaient les mêmes mesures de sécurité sanitaire que dans les écoles et collèges, notamment la mise en place de demi-groupes pour limiter le brassage des élèves. Les enseignants craignent néanmoins le retour de l’école à distance à 100 %, mesure qui avait déjà provoqué, au printemps dernier, une rupture du lien avec les élèves les moins favorisés. 

Leave a Reply

%d bloggers like this: