“Faites-le pour les autres aussi”: dans une vidéo depuis Brégançon, Macron exhorte à la vaccination des… – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Le chef de l’État s’est prêté au jeu des questions-réponses en direct sur Instagram. Dans une séquence publiée à part, il exhorte les jeunes à se faire vacciner malgré le risque plus faible de développer une forme grave de la maladie.

En vacances au Fort de Brégaçon, à Bormes-les-Mimosas (Var), lieu de villégiature des présidents de la République, Emmanuel Macron s’est prêté au jeu des questions-réponses en direct sur son compte Instagram ce lundi.

Une opération qui marque une reprise en main du chef de l’État sur la communication autour de la vaccination, qui intervient après un week-end à nouveau marqué par des manifestations contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants.

“Je sais que pourtant beaucoup parmi vous s’interrogent encore, ont peur, beaucoup entendent de fausses informations, de fausses rumeurs, parfois n’importe quoi – il faut bien le dire -, alors j’ai décidé de répondre directement à vos questions. Allez-y, posez-les moi et j’essaierai d’être le plus direct et le plus clair possible”, avait expliqué en préambule le locataire de l’Élysée, tee-shirt noir et drapeau français en fond.

Après l’exercice, le chef de l’État a publié sur le réseau social sa réponse à la première question qui lui a été posée. Il s’agissait d’une question posée par une personne qui se disait “jeune et en bonne santé” et qui ne voyait “pas de raison de (se) faire vacciner puisqu'(elle ne ferait) pas de forme grave du Covid”.

“On n’est jamais sûr”, a fait valoir Emmanuel Macron. “Il y a des jeunes en bonne santé qui se sont retrouvés à l’hôpital, aux urgences. Ensuite, il y a ce qu’on appelle le Covid long, et là beaucoup de jeunes peuvent être frappés par cela. C’est-à-dire, vous ne vous retrouverez pas forcément aux urgences, mais pendant des mois et des mois, vous avez un sentiment de fatigue, des difficultés à respirer.”

“Réduire le risque d’en contaminer”

“Si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour vos proches, a également argué le chef de l’État. Parce que vous faire vacciner, c’est réduire le risque d’en contaminer d’autres, en particulier dans votre famille, c’est prendre soin des autres, de vos parents, de vos grands-parents, de vos amis. Faites-le pour les autres aussi”, a-t-il exhorté.

Dimanche, 63,2% de la population totale avait reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 et 52,6% des personnes présentaient un schéma vaccinal complet, selon les chiffres communiqués par la Direction générale de la Santé (DGS).

Clarisse Martin Journaliste BFMTV

Leave a Reply

%d bloggers like this: