Facebook supprime une interview de Donald Trump sur le compte de sa belle fille

Spread the love
  • Yum

Donald Trump pourra-t-il revenir sur Facebook ? Pour le moment, le numéro un des réseaux sociaux attend une réponse de son équivalent de Cour Suprême. Pour rappel, au mois de janvier, Facebook et Twitter avaient décidé de bannir l’ancien président de leurs plateformes, suite à l’invasion du Capitole par des militants pro-Trump.

Néanmoins, sur Facebook, ce bannissement pourrait ne pas être définitif. Comme nous vous l’expliquions dans un précédent article, Facebook a demandé à son Oversight Board, un équivalent de la Cour Suprême sur le réseau social, de trancher sur la question.

Une tentative de contourner les restrictions via le compte de sa belle-fille ?

En attendant que cette entité indépendante rende une décision, Trump est toujours banni du réseau social. Et Facebook ne tolère pas non plus qu’il intervienne par le biais du compte de sa belle-fille.

Comme le rapportent les médias américains, Facebook a supprimé une interview avec Donald Trump, qui a été postée sur le compte de sa belle-fille Lara Trump. Cette dernière a par la suite publié un e-mail qui lui aurait été envoyé.

« Nous vous informons que nous avons supprimé le contenu de la page Facebook de Lara Trump dans laquelle le président Trump parlait. Conformément au blocage que nous avons placé sur les comptes Facebook et Instagram de Donald Trump, le contenu supplémentaire publié dans la voix de Donald Trump sera supprimé et entraînera des limitations supplémentaires sur les comptes », lirait-on dans cet e-mail.

Par ailleurs, d’après le site The Verge, Facebook a déjà confirmé qu’il a supprimé cette publication de Lara Trump.

De son côté, Twitter a déjà pris une décision définitive

Contrairement à Facebook, qui attend encore la décision de son Oversight Board, Twitter a déjà indiqué que le bannissement de Donald Trump de sa plateforme est définitif, même si celui-ci se représentait et même s’il était réélu.

Lors d’une interview sur CNBC, Ned Segal, le responsable financier de Twitter, s’était exprimé sur ce sujet. « La façon dont nos politiques fonctionnent, lorsque vous êtes retiré de la plate-forme, vous êtes retiré de la plate-forme – que vous soyez un commentateur, un directeur financier ou un ancien ou actuel fonctionnaire public », a-t-il déclaré.

« N’oubliez pas que nos politiques sont conçues pour garantir que les gens n’incitent pas à la violence, et si quelqu’un fait cela, nous devons les retirer du service et nos politiques ne permettent pas aux gens de revenir », a-t-il aussi expliqué.

Cette interview a été diffusée en février. Mais au mois de janvier, Twitter avait déjà précisé que le bannissement de Trump est définitif. « […] après un examen approfondi des récents tweets de @realDonaldTrump et le contexte qui les entoure, nous avons suspendu définitivement le compte en raison du risque de nouvelles incitations à la violence », avait annoncé la plateforme, suite à l’invasion du Capitole.

3.6 / 5

108,7 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: