Facebook réorganise Messenger, réduit le code de 1,7 million de lignes à 360 000

Spread the love
  • Yum

Facebook réorganise Messenger, réduit le code de 1,7 million de lignes à 360 000

Lundi, Facebook a commencé à déployer une nouvelle version de Messenger sur iOS, après avoir mobilisé plus de 100 ingénieurs pour reconstruire complètement l’architecture de l’application et réécrire sa base de code. Au final, ils ont réduit le code de Messenger de 84 %, passant de plus de 1,7 million de lignes à 360 000. La nouvelle version est deux fois plus rapide à démarrer, selon Facebook.

La refonte complète intervient neuf ans après le lancement initial de Messenger en tant qu’application autonome. L’application est devenue de plus en plus complexe à mesure que Facebook a ajouté des fonctionnalités telles que les paiements, les effets de caméra, les GIF et les capacités de chat vidéo. A son apogée, la taille du binaire de l’application était supérieure à 130 Mo, selon Facebook.

La reconstruction a commencé avec l’idée que “fondamentalement, une application de messagerie devrait être l’une des plus petites et des plus légères sur votre téléphone” écrit Facebook sur son blog. Pour minimiser la complexité et éliminer les redondances, l’équipe de Messenger a construit une architecture unifiée. Cela permet une optimisation globale, plutôt que de voir chaque fonctionnalité se concentrer sur des optimisations locales.

publicité

Utiliser le système d’exploitation natif dans la mesure du possible

Pour ce faire, l’équipe Messenger a décidé d’utiliser le système d’exploitation natif dans la mesure du possible, plutôt que de s’appuyer sur des abstractions au-dessus du système d’exploitation pour créer de nouvelles fonctionnalités ou des expériences multiplateformes. Lorsque l’application ne pouvait pas s’appuyer sur le système d’exploitation, l’équipe a créé la plus petite bibliothèque de code possible pour ses besoins spécifiques. Ils ont également utilisé une extension d’exploitation construite en code C natif pour la logique multiplateforme.

Ensuite, l’équipe de Messenger a décidé de réutiliser l’interface utilisateur dans la mesure du possible. Par exemple, avant ce projet, l’application comportait plus de 40 écrans de liste de contacts différents, chacun présentant de légères différences de conception. Maintenant, la liste de contacts est un modèle dynamique unique, avec quelques catégories de vues de base alimentées par différentes tables SQLite.

Vers une messagerie inter-applications

En outre, le nouveau Messenger utilise SQLite comme système universel pour prendre en charge toutes les fonctionnalités.

Enfin, l’équipe a construit un broker de serveur qui fonctionne comme une passerelle universelle entre Messenger et les fonctionnalités de son serveur.

Pour assurer la pérennité de l’application, Facebook a déclaré que les ingénieurs devront respecter des tailles de binaire lors de la création et de la mise à jour des fonctionnalités. La reconstruction, a déclaré l’entreprise, jette également les bases de la messagerie inter-applications dans toute la famille des produits Facebook.

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *