Explosions à Beyrouth : au moins 40 Français blessés – LCI

Spread the love
  • Yum
Population

LIBAN – Au surlendemain de la double explosion de Beyrouth, plusieurs Français figurent parmi les victimes, a indiqué le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne. Un bilan provisoire fait état jeudi d’au moins 137 morts et de 5.000 blessés.

Au moins 40 Français ont été blessés dans la double explosion au port de Beyrouth, selon un nouveau bilan provisoire communiqué jeudi par le parquet de Paris, qui a élargi son enquête après le décès d’un ressortissant français. Un précédent décompte du gouvernement faisait état de 24 Français blessés, dont trois dans un état grave. 

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, avait aussi annoncé qu’un architecte français, Jean-Marc Bonfils, était décédé dans les explosions qui ont dévasté la capitale libanaise mardi. 

Lire aussi

L’enquête ouverte par le parquet de Paris est désormais suivie des chefs de “blessures involontaires et d’homicides involontaires”, indique le parquet de Paris à LCI. 

Le dernier décompte du ministère libanais de la Santé recensait jeudi au moins 137 morts et 5.000 blessés, alors que des dizaines de personnes restent portées disparues.

Un colonel de la sécurité civile française, engagé dans les recherches sur le site, a estimé jeudi qu’il y avait de “bons espoirs” de retrouver “des personnes vivantes”, après les explosions meurtrières qui ont secoué le secteur.

“On recherche sept ou huit personnels disparus, qui seraient coincés dans une salle de commande enterrée par l’explosion”, a indiqué le colonel Vincent Teissier, interrogé par le président Emmanuel Macron lors de sa visite au port de Beyrouth. “On pense qu’il y a de bons espoirs de retrouver (…) des personnes vivantes”, a-t-il dit.

Le ministère libanais de la Santé a fait état jeudi d’un bilan provisoire d’au moins 137 morts et de 5.000 blessés. Les explosions, dues selon les autorités à un incendie dans un entrepôt abritant une énorme quantité de nitrate d’ammonium au port de Beyrouth, ont également fait quelque 300.000 sans-abri.

La France a dépêché mercredi une première aide d’urgence : un avion a décollé de Marseille avec du matériel ainsi qu’une équipe médicale de neuf personnes. Deux autres appareils ont suivi depuis Paris avec à leur bord des personnels de la sécurité civile et plusieurs tonnes de matériel. 

Toute l’info sur

Le Liban meurtri par les explosions à Beyrouth

Les dernières informationsLes images terribles de la double explosion

Emmanuel Macron est arrivé en fin de matinée ce jeudi et a exprimé son souhait d’organiser l’aide européenne et l’aide internationale.

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *