AFRIQUE – Un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines s’est écrasé ce dimanche matin peu après son décollage vers Nairobi (Kenya). Les 149 passagers et 8 membres d’équipage à bord ont tous péri dans le crash, dont les causes sont encore inconnues. Sept Français font partie des victimes.
Le vol devait relier la capitale de l’Ethiopie,  Addis Abeba, à celle du Kenya, Nairobi. Dimanche matin, un Boeing 737 de la compagnie Ethiopian Airlines s’est écrasé quelques minutes après son décollage, pour une raison encore inconnue. A son bord,  149 passagers et huit membres d’équipage. Il n’y a aucun survivant.
Dans un communiqué publié rapidement dans la matinée, la compagnie éthiopienne a précisé que l’avion a décollé à 8h38 et que six minutes plus tard, le contact avec l’appareil a été perdu.  “Nous confirmons que notre vol ET 302 d’Addis Abeba à Nairobi a été impliqué dans un accident aujourd’hui”, a-t-elle déclaré, indiquant que des opérations de secours étaient rapidement organisées. L’avion s’est écrasé dans la région de Bishoftu, en région Oromia, à une soixantaine de kilomètres au sud de la capitale éthiopienne.

Un peu plus tard dans la matinée, le P-DG de la compagnie a indiqué aux journalistes lors d’une conférence de presse que le pilote avait fait part de “difficultés” et avait demandé à rentrer à Addis-Abeba. On ignore la réponse qui a été faite à cette demande. En ce qui concerne les conditions météo, elle étaient très bonnes tout au long du trajet qui devait durer moins de cinq heures.

Que sait-on des victimes ?

Tout espoir a rapidement été éteint. Aucun des 157 occupants de l’avion, 149 passagers et 8 membres d’équipages, n’a survécu au crash. Au total, ce sont quelque 35 nationalités qui sont concernées par ce drame. Sept Français font partie des victimes. Dans un tweet, Emmanuel Macron a fait part de ses “sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes”. Le Quai d’Orsay a mis en place une cellule de crise et un numéro de téléphone dédié : 01 43 17 51 00

Que sait-on de la compagnie et de l’avion ?

La compagnie Ethiopian Airlines, détenue à 100% par l’Etat éthiopien fait partie des compagnies les plus fiables d’Afrique. En pleine expansion, sa flotte compte plus de 100 appareils, tandis que l’aéroport d’Addis Abeba est devenu le premier aéroport de transit pour les passagers venant d’Afrique sub-saharienne, détrônant Dubaï.

Le Boeing 737-800 MAX, livré en 2018, qui s’est écrasé est le même type d’avion que celui de la compagnie indonésienne Lion Air qui s’est abîmé en mer en octobre dernier, 13 minutes après avoir décollé de Jakarta, faisant 189 morts. Le dernier accident grave d’un avion de ligne d’Ethiopian Airlines est celui d’un Boeing 737-800 qui avait explosé après avoir décollé du Liban en 2010. Les 83 passagers et les sept membres de l’équipage avaient été tués.