Etats-Unis : Joe Biden se présente en rassembleur et dénonce le “racisme sous-jacent” qui ronge l’Amérique – franceinfo

Spread the love
  • Yum

Le candidat démocrate, qui va affronter Donald Trump lors de la présidentielle américaine, s’est exprimé après avoir rencontré Jacob Blake, un homme noir grièvement blessé par la police.

Candidat démocrate à la Maison Blanche, Joe Biden a dénoncé, jeudi 3 septembre, le “racisme sous-jacent” qui ronge les Etats-Unis, tout en martelant son “optimisme” pour l’avenir. L’ancien vice-président de Barack Obama s’est exprimé après un entretien avec Jacob Blake, un homme noir grièvement blessé par la police. Toujours hospitalisé après que des policiers lui ont tiré sept balles dans le dos, celui-ci est paralysé des pieds à la taille.

Prenant le contre-pied du message sécuritaire et sombre de son rival Donald Trump, Joe Biden a affirmé que le pays pouvait transformer ce “point d’inflexion” en “opportunité” pour plus d’“égalité”. Lors d’une rencontre dans une église avec des habitants de Kenosha, ville de l’Etat-clé du Wisconsin récemment secouée par des émeutes, son ton sobre, lent, derrière son masque, a aussi tranché avec les envolées souvent ardentes du président des Etats-Unis.

A deux mois de l’élection présidentielle du 3 novembre, Joe Biden, 77 ans, ouvre avec ce voyage une nouvelle phase, plus active, de sa campagne. Alors que le candidat démocrate était resté pendant des semaines confiné chez lui à Wilmington, dans le Delaware, puis avait limité ses déplacements de campagne à la région, pour, disait-il, limiter les risques de propagation du Covid-19, son rival Donald Trump, 74 ans, sillonnait les Etats-Unis. Donald Trump surnomme d’ailleurs son rival “Joe Hiden” (“Joe le planqué”). Le président américain avait de son côté visité Kenosha dès mardi, mais n’avait pas rencontré la famille, ni cité le nom de Jacob Blake, faisant du rétablissement de l’ordre le cœur de son message.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *