Espionnage d’Angela Merkel par la NSA  la petite sirène aurait bien aidé

Spread the love
  • Yum

Espionnage d'Angela Merkel par la NSA  la petite sirène aurait bien aidé

L’affaire avait fait très grand bruit à l’époque. Les Etats-Unis avaient espionné des responsables politiques en Europe, dont la chancelière allemande Angela Merkel, de 2012 à 2014. Un groupe de journalistes rapporte à présent que les services de renseignement danois auraient prêté main forte aux américains pour ce faire.

Concrètement, la National Security Agency (NSA) a pu se connecter sur des câbles de télécommunication danois. La NSA a pu ainsi accéder aux SMS, aux appels téléphoniques et au trafic internet, y compris les recherches, les chats et les services de messagerie. Une action réalisée en collaboration avec les services de renseignement militaire danois FE. Cela a permis d’espionner des responsables politiques et des hauts fonctionnaires en Allemagne, en Suède, en Norvège. Et en France.

L’espionnage de la NSA a été rapporté dans un rapport interne de FE portant le nom de code “Operation Dunhammer” et présenté à la direction de FE en mai 2015. La ministre danoise de la Défense, Trine Bramsen, qui a été nommée en juin 2019, a été informée de cette affaire en août 2020, selon les médias danois.

publicité

Conséquences de l’affaire Snowden

Suite à cette découverte, le gouvernement allemand avait restructuré son système de communications et décidé de ne pas renouveler son contrat avec l’opérateur américain Verizon. L’opérateur américain fournissait l’infrastructure réseau pour les communications interministérielles entre Berlin et Bonn dans les années 2010.

Cette affaire d’espionnage a eu lieu pendant et après l’affaire Snowden, en 2013. Employé de la NSA devenu lanceur d’alerte, Edward Snowden avait alors révélé l’existence d’un système de surveillance mondiale des communications et d’internet visant notamment les Allemands et le téléphone portable de la chancelière en particulier.

Leave a Reply

%d bloggers like this: