C’est la fin d’une course poursuite dans l’espace. Lundi 3 décembre, la sonde américaine OSIRIS-REx a rattrapé son objectif, l’astéroïde Bennu, une roche de 500 m de diamètre, qui représente un grain de poussière à l’échelle du système solaire. Les premières images ont été transmises par la sonde à la NASA. La sonde a voyagé plus de deux ans et demi pour rejoindre l’astéroïde qui tourne autour du soleil à la vitesse de 100 000 km/h. 

Mardi 4 décembre commence une longue période d’observation. L’astéroïde sera photographié, analysé, cartographié. La sonde prépare ainsi son atterrissage prévu en 2020. Osiris collectera alors des échantillons. Si tout se passe comme prévu, ils seront rapportés sur Terre, un trésor pour les scientifiques. Les astéroïdes sont composés des matériaux originaux du système solaire, des molécules conservées dans un état pur qui pourraient nous aider à comprendre comment la vie est apparue sur notre planète

Le JT

Les autres sujets du JT