Ericsson poursuit Samsung pour violation de brevets sur des équipements 4G et 5G

Spread the love
  • Yum

Ericsson poursuit Samsung pour violation de brevets sur des équipements 4G et 5G

Ericsson en a après Samsung. L’équipementier scandinave accuse en effet le constructeur coréen d’avoir violé certains de ses brevets portant sur des équipements de réseau mobile 4G et 5G. Et de préciser que les équipements en question portent sur des tours de communications cellulaires, à savoir des antennes, des radios, des stations de base ou encore des produits de réseau de base qui se connectent sans fil aux téléphones portables et autres équipements cellulaires.

De quoi conduire l’équipementier suédois à porter l’affaire devant la justice américaine. Après avoir déjà déposé plainte contre Samsung devant la justice américaine pour des allégations de violation de brevets le mois dernier, la direction d’Ericsson a également porté l’affaire devant la Commission américaine du commerce international (ITC) le 15 janvier dernier. Celle-ci vient de déclarer cette plainte recevable et va ouvrir une enquête à ce propos.

Cette nouvelle affaire pourrait-elle mettre un sérieux coup d’arrêt au déploiement de la 5G outre-Atlantique ? Non, répond Ericsson, après avoir déclaré dans sa plainte à l’ITC que si sa contestation aboutissait, il n’y aurait “aucune perturbation des réseaux cellulaires déjà établis”. La production nationale et étrangère d’Ericsson, associée à des produits d’autres fournisseurs, sera en mesure de répondre à la demande du marché intérieur”.

publicité

Pas une première entre Samsung et Ericsson

Du côté de Samsung, nouveau venu dans le marché des équipements réseaux, c’est la soupe à la grimace. Le constructeur asiatique s’est défendu de toute violation de brevets tout en relevant qu’Ericsson n’a fourni aucun élément factuel à l’appui de son dossier. Pour rappel, Samsung fournit des équipements réseaux pour des opérateurs américains majeurs comme Verizon, T-Mobile ou encore AT&T.

Ce n’est pas la première fois que Samsung et Ericsson s’affrontent sur le terrain judiciaire. Le dernier différend entre les deux géants technologiques concernant les redevances sur les brevets remonte à 2012, année durant laquelle Ericsson avait intenté une action en justice contre la société sud-coréenne en alléguant des violations de brevets. Il avait fallu deux ans pour le résoudre, Samsung ayant versé à la société suédoise 650 millions de dollars ainsi que des années de redevances pour mettre fin à la bataille.

Après avoir terminé son exercice 2021 dans le vert grâce à la 5G, Ericsson continue à surfer sur le déploiement mondial de la nouvelle génération de réseaux mobiles. L’équipementier suédois compte aujourd’hui 127 contrats commerciaux avec des opérateurs et 79 réseaux opérationnels de nouvelle génération dans le monde.

Leave a Reply

%d bloggers like this: