Erdogan menace l’Europe et évoque l’arrivée de “millions” de migrants sur le continent – BFMTV.COM

Spread the love
  • Yum

Des “millions” de migrants se dirigeront “bientôt” vers l’Europe, a menacé ce lundi le président turc Recep Tayyip Erdogan. La Turquie a ouvert ses frontières avec l’Europe ce vendredi, à la suite de l’escalade des tensions dans le nord-ouest de la Syrie, pour faire pression sur le Vieux Continent qui redoute un afflux majeur. 

“Depuis que nous avons ouvert nos frontières, le nombre de ceux qui se sont dirigés vers l’Europe a atteint les centaines de milliers. Bientôt, ce nombre s’exprimera en millions”, a affirmé Erdogan lors d’un discours à Ankara, la capitale du pays.

La Turquie souhaite obtenir davantage de soutien en Syrie, après avoir annoncé dimanche le lancement d’une offensive d’envergure baptisée “Bouclier du Printemps” contre le régime de Bachar al-Assad, soutenu par Moscou.

Un accord signé en 2016

Les chiffres annoncés par Erdogan semblent très surévalués par rapport à la réalité observée sur le terrain. Mais l’Union européenne n’a pas tardé à répondre à la menace d’Ankara. Le porte-parole de la chancelière allemande, Angela Merkel, a rappelé que la Turquie a signé un accord en 2016 visant à empêcher les migrants d’atteindre l’Europe.

“Nous sommes convaincus de la valeur de l’accord et nous attendons qu’il soit respecté”, a déclaré Steffen Seibert lors d’une conférence de presse à Berlin, ajoutant que tout différend sur le sujet entre Ankara et Bruxelles devrait être réglé via des discussions entre partenaires.

La Turquie s’est engagé à reconduire dans son pays tout migrant débarqué sur les côtes grecques. En échange, les Européens ont, entre autres, accepté de relancer les négociations d’adhésion à l’Union européenne et ont accordé une aide financière pour améliorer la vie des réfugiés syriens dans le pays.

Les arrivées en augmentation à Lesbos

Manos Logothetis, secrétaire du service d’asile grec, a déjà noté une augmentation “importante” des arrivées de migrants sur les cinq îles grecques de la mer Egée proches de la Turquie.

“On est passé de 200-300 en moyenne la semaine dernière à 500-800 ces derniers jours”, a-t-il indiqué.

La majorité des demandeurs d’asile arrive sur l’île de Lesbos, au large de laquelle un petit garçon a déjà été retrouvé mort ce lundi.

Les dirigeants des trois institutions de l’Union européenne vont se rendre dès ce mardi en Grèce, à la frontière avec la Turquie, parce que “le défi que doit relever la Grèce est un défi européen”, a annoncé ce lundi la présidente de la Commission européenne, l’Allemande Ursula von der Leyen.

“Je reconnais que la Turquie est dans une situation difficile en ce qui concerne les réfugiés et les migrants, mais ce que nous voyons maintenant ne peut être la réponse et la solution”, a-t-elle affirmé lors d’une conférence de presse.

Leave a Reply

%d bloggers like this: