Equinix ouvre un centre de données à Bordeaux pour “accueillir” le câble Amitié

Spread the love
  • Yum

Equinix ouvre un centre de données à Bordeaux pour

Equinix continue à investir en France. Déjà présent en région parisienne, l’opérateur américain de centres de données s’apprête à lancer la construction de son premier centre de données bordelais. Baptisé BX1, celui-ci sera le premier centre de données en région pour Equinix, qui détiendra bientôt neuf datacenters, tous situés en Ile-de-France.

Doté d’un « design modulaire », le dixième centre de données d’Equinix « offrira une surface dédiée à l’hébergement d’infrastructures avoisinant les 3 000 m² », fait-on valoir du côté du géant américain. Il ouvrira ses portes à partir du troisième trimestre 2021 et « permettra aux entreprises internationales et aux collectivités locales situées en Nouvelle-Aquitaine de se connecter directement et de façon sécurisée aux acteurs de l’économie mondiale par l’intermédiaire d’écosystèmes numériques complets ».

A l’instar du dernier centre de données construit par Equinix en Seine-Saint-Denis, le nouveau centre du géant américain adoptera la technologie xScale pour engager une réduction massive de son empreinte écologique. Résultat : « la consommation d’énergie du bâtiment reposera à 100 % sur des énergies renouvelables », revendique l’opérateur.

publicité

Le hub d’atterrissage d’Amitié

Le premier centre de données en région d’Equinix ne sera pas basé à Bordeaux par pur hasard. BX1 servira en effet de hub de connectivité pour le câble de fibre optique sous-marin Amitié, dont l’atterrissage sur les côtes françaises – et plus précisément au Porge, à proximité de Bordeaux – est en voie de finalisation. Initié par Facebook et opéré sur le littoral français par Orange en qualité de « landing party », ce câble reliera prochainement la France aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, en embarquant 16 paires de fibre d’une capacité maximale de 23 Tbit/s chacune. Il sera opérationnel à compter de début 2022.

« L’arrivée de ce nouveau méga câble transatlantique près de Bordeaux, permettra à terme à la région Aquitaine de devenir un centre d’échange de données à l’échelle mondiale et de construire un écosystème numérique fort et innovant permettant de soutenir son développement économique », fait valoir Jean-Luc Vuillemin, directeur des Services et Réseaux Internationaux d’Orange, et fin connaisseur des « dorsales de l’internet ».

Et de rappeler qu’il s’agit de « la première fois depuis plusieurs dizaines d’années qu’est créé en France un nouveau point d’arrivée de câble sous-marin. Ce nouveau câble contribuera d’une part à offrir une meilleure résilience des transmissions entre l’Europe et les Etats-Unis, mais aussi et comme nous l’avons fait il y a quelques années à Marseille, à maximiser le bénéfice économique induit par les câbles sous-marins en irriguant de nouvelles zones à fort potentiel de développement », comme peut l’être l’Aquitaine. A noter qu’Orange sera bien client du nouveau centre de données du géant américain.

Equinix en pleine bourre

L’ouverture de ce dixième centre de données illustre la santé florissante de l’opérateur américain de centre de données. Sa direction a récemment prévu une augmentation de 10 à 11 % de son chiffre d’affaires en 2021, grâce à l’expansion de son réseau de centres de données et de ses services d’échange dans le cloud. De quoi lui permettre d’enregistrer au premier trimestre 2021 un chiffre d’affaires compris entre 1,587 milliard de dollars et de 1,6 milliard de dollars.

En 2020, Equinix a réalisé un bénéfice net de 37 millions de dollars, sur un chiffre d’affaires annuel estimé à 6 milliards de dollars, en hausse de 8 % par rapport à l’année précédente. La majeure partie des revenus d’Equinix provient aujourd’hui de la colocation de ses infrastructures de cloud public, suivie de l’interconnexion dans le cloud et de l’infrastructure gérée.

L’année passée, Equinix a encore renforcé ses infrastructures en construisant 16 nouvelles installations. En France, l’opérateur de centres de données a ouvert en fin d’année dernière son neuvième centre de données (ils sont tous situés en région parisienne), opérationnel depuis ce premier trimestre 2021.

Leave a Reply

%d bloggers like this: