Pas si facile de pratiquer la cobotique au quotidien. Surtout quand le rapport de force entre les robots et les humains tend à être franchement déséquilibré. La mésaventure survenue récemment aux employés d’Amazon dans un entrepôt à News Jersey en atteste. Un robot opérant dans un entrepôt de l’entreprise a détérioré une bombe anti-ours, laissant échapper du gaz. Conséquence : 24 employés à l’hôpital suite à des malaises. L’une des victimes est dans un état critique. Plus de 50 personnes ont été touchées par l’incident.

 

« Aujourd’hui, dans notre centre de traitement des commandes de Robbinsville (ndlr. Etats-Unis), un aérosol endommagé a émis de fortes émanations dans une zone confinée de l’installation. La sécurité de nos employés est notre priorité absolue et, à ce titre, tous les employés de cette zone ont été transférés dans un endroit sûr et les employés souffrant de symptômes sont traités sur place. Par précaution, certains employés ont été transportés dans des hôpitaux locaux pour y être évalués et traités » a déclaré une porte-parole d’Amazon à ABC News.

La robotique collaborative fait référence aux systèmes qui peuvent partager un espace de travail avec les humains, interagir avec les humains tout en se déplaçant indépendamment d’eux, et peuvent contacter physiquement leurs collègues humains en toute sécurité. Cela ouvre la valeur de la robotique, y compris la force, la précision et la répétabilité à une série de tâches que leur masse auparavant interdisait.

En début d’année, ABI Reasearch mentionnait que la robotique collaborative serait l’un des segments de systèmes robotiques à la croissance la plus rapide dans les années qui viennent. Le chiffre d’affaires mondial du cobot serait supérieur à 1,23 milliard de dollars en 2025.

De 2016 à 2025, le chiffre d’affaires mondial des livraisons de matériel destiné à faire du cobot devrait connaître un taux de croissance 49,8 %, contre 12,1 % pour les robots industriels et 23,2% pour la robotique commerciale. Le marché de la robotique collaborative est encore jeune, avec des revenus mondiaux atteignant environ 292 millions de dollars en 2017. Cependant, d’ici 2025, ce chiffre devrait dépasser les 1,23 milliard de dollars de revenus mondiaux, soit des centaines de milliers de livraisons.